Les Journées des USA et de l'UE, pour la 5e fois à Prague

r_2100x1400_radio_praha.png

Une plus profonde coopération entre les Etats-Unis et l'Union européenne, la fin de la division de l'Europe - une vieille et une nouvelle et le changement de politique de visa des Etats-Unis: voilà le principal message de la conférence internationale Les Journées des USA et de l'UE tenue les 4 et 5 octobre à Prague.

Etant cette année à sa 5e édition, la conférence a accueilli plus de 200 politiciens, économistes, banquiers et hommes d'affaires des Etats-Unis et d'Europe. L'ex-président américain Al Gore qui ne pouvait pas venir à Prague a salué la conférence en direct, dans une retransmission de San Francisco. La conférence était une occasion de soulever les thèmes d'actualité et ceux qui intéressent notamment les nouveaux pays membres de l'UE. Principal thème - les visas américains.

L'ex-président polonais Aleksander Kwasniewski a refusé la division du continent en vieille Europe et nouvelle Europe suivant l'attitude des différents pays vis-à-vis de l'invasion de l'Irak. Un critère introduit par le secrétaire américain à la Défense Donald Rumsfeld et qui est erroné puisque nous sommes tous Européens, a-t-il déclaré et appelé les Etats-Unis à modifier le plus vite possible les règles d'octroie des visas.

L'ex-ministre américain de la Justice John Ashcroft, qui était l'invité de la conférence, a dit à ce sujet dans une interview exclusive au quotidien Pravo que l'abolition des visas ne pourra être menée que si les données personnelles peuvent analysées grâce à de nouvelles technologies.

L'affermissement des liens entre les Etats-Unis et l'Union européenne été évoqué par le chef de la social-démocratie tchèque, Jiri Paroubek qui, à l'opposé de certains autres politiciens, voit d'un oeil optimiste le bilan de l'UE : on a réussi à approuver le budget pour 2007 - 2013, la politique énergétique commune commence à se former et l'Union se prépare à l'arrivée de deux nouveau membres, la Roumaine et la Bulgarie.

Un autre invité à la conférence, l'ex-premier ministre israélien Ehud Barak, s'est entretenu avec politiciens européens et américains principalement des questions liées au terrorisme. L'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder a également été parmi les participants à la conférence Les Journées des Etats-Unis et de l'UE terminée jeudi à Prague.