Le sommet UE - USA : les priorités tchèques ont été prises en considération

r_2100x1400_radio_praha.png

La diplomatie tchèque salue les conclusions du sommet annuel de l'UE et des USA terminé ce mercredi à Vienne. Elle accueille favorablement le fait qu'il s'est penché sur l'une de ses priorités : l'abolition des visas entre les dix nouveaux pays membres et les Etats-Unis.

Cyril Svoboda
Le dossier « visas » a été soulevé lors de ce sommet à l'initiative du chef de la diplomatie tchèque, Cyril Svoboda. L'UE a insisté pour que les Etats-Unis lèvent les restrictions en matière de visas imposées aux 10 nouveaux pays membres. L'administration américaine a admis la nécessité « d'oeuvrer en vue d'un progrès substantiel dans la suppression des visas pour tous les citoyens de l'Union européenne et des Etats-Unis. » Aucune date concrète n'a été fixée. On peut toutefois considérer comme un succès que cette conclusion constitue l'un des points de la déclaration commune adoptée à la fin du sommet. Le chef de la diplomatie tchèque Cyril Svoboda s'en félicite :

« Il est important de ne pas perdre de vue cette question et de continuer à insister sur l'abolition des visas non seulement à l'égard des Etats-Unis, mais aussi du Canada, éventuellement de l'Australie. C'est en insistant sur la nécessité de lever cette restriction, non pas par de belles paroles, qu'on peut parvenir à un résultat et les moyens d'insister existent. »

Effectivement, la Commission européenne, par la voix de José Barroso, a indiqué que si un changement ne se produit pas du côté des USA, elle proposera, dans son rapport de juillet, de recourir à des mesures réciproques à l'égard des Etats-Unis. Mesures telles que, par exemple, le renouvellement de l'obligation de visas pour les titulaires de passeports diplomatiques. Selon certains observateurs, la possibilité que l'asymétrie des visas puisse se retrouver devant la Cour européenne de justice n'est pas exclue non plus.