Les Tchèques et le droit de consulter un autre médecin

r_2100x1400_radio_praha.png

Les citoyens tchèques devraient avoir, dans un proche avenir, la possibilité d'aller consulter un autre médecin, en cas de doute sur le diagnostic ou le traitement établi par leur médecin traitant. Le droit à l'opinion d'un deuxième médecin a été ancré déjà en 1994 par l'Organisation mondiale de la santé parmi les droits fondamentaux des patients. Depuis, cette dernière réitère des appels à tous les pays d'assurer l'application de ce droit. La caisse d'assurance maladie générale va y réagir. Elle va créer des postes de référence où pourront s'adresser avec leurs doutes non seulement les patients, mais aussi les médecins. Comme premiers seront créés des postes de références de cardiologues, de diabétologues et de cancérologues.