Lettres, rapports d'écoute et carte QSL spéciale

r_2100x1400_radio_praha.png

Nous nous retrouvons pour le dernier courrier du mois d'août au cours duquel Radio Prague fête ses 70 ans. Nous vous avons déjà proposé quelques retours sur l'histoire de notre radio et un programme spécial consacré à l'événement sera diffusé le 31 août, jour de l'anniversaire du lancement des émissions régulières, en 1936. Les auditeurs qui nous adresseront un rapport d'écoute sur ce programme du 31 août recevront cette fois une carte QSL spécialement émise pour l'occasion.

Quand à nous, vos cartes de voeux nous parviennent déjà et nous vous en remercions de tout coeur. « Joyeux anniversaire à toi, Radio Prague, ces quelques lignes en gage d'amitié et de bonheur », nous écrit M. Philippe Marsan dans une jolie carte de voeu qu'on envoie normalement à des septuagénaires, ce qui est le cas, aussi, de Radio Prague, sauf que, à l'opposé des hommes, 70 ans dans la vie d'une radio ne représentent pas la même chose, on peut même dire qu'elle rajeunit, avec l'âge, au regard des techniques utilisées... Ecoutons un petit poème inscrit à l'intérieur de cette carte: « Dix fois l'âge de raison, c'est l'âge où l'on commence à n'être pas fâchée de laisser aux autres les petits ennuis de la vie et à se remplir le coeur de tout le meilleur. Que cette année t'apporte autant de joies qu'il y a d'étoiles dans le ciel... » Merci M. Marsan de ce souhait et surtout qu'il s'accomplisse - et beaucoup de joie, aussi, à vous, les auditeurs de ce média septuagénaire...

Photo: CzechTourism
« Après la canicule de juillet, le mois d'août nous réserve un temps frôlant l'hiver avec des températures n'excédant pas 7 degrés le matin dans le département du Cantal, nous écrit M. Jacques Augustin. Radio Prague reste audible à 1200 m d'altitude mais une ceinture montagneuse réduit considérablement la qualité de la réception, alors que les vacances ralentissent un peu l'activité des ondes courtes. Néanmoins, j'ai le plaisir de vous adresser une série de cinq rapports d'écoute qui je l'espère vous seront agréables. Avant de terminer j'aurais aimé savoir si les vacances, le tourisme en République tchèque, sont une source importante de revenus pour l'Etat ? »

Merci M. Augustin de vos rapports corrects ainsi que de votre question. Voici en bref la réponse :

Comme il ressort des données de l'Institut des statistiques, ils étaient 3 400 000 touristes étrangers venus au troisième trimestre dans notre pays, 7% de plus par rapport à l'année précédente. La première destination reste, bien sûr, Prague, suivie de la ville d'eau de Karlovy Vary en Bohême occidentale et la région de la Moravie du Sud. Les plus nombreux sont les touristes allemands devant ceux de Grande-Bretagne et d'Italie. D'autres pays, dont les Etats-Unis, la France, la Pologne, la Slovaquie et les Pays-Bas, occupent une place stable à l'échelle des 10 premiers pays, seulement leur position varie. Le temps froid et les inondations locales qui marquent la météo d'août en République tchèque, comme en France comme l'écrit M. Augustin, ont augmenté le taux d'occupation des hôtels tandis que les campings sont pratiquement déserts.

Place maintenant aux rapports d'écoute pour lesquels je remercie nos auditeurs de France M. Lelescaut, M. Jean-François Meile, M. Maurice Mercier qui nous écrit avoir beaucoup aimé le reportage en compagnie du photographe français Yann Arthur Bertrand consacré à la Terre vue du ciel, M. Bruno Guerrée qui a été, nous citons, impressionné par la qualité des propos et la qualité du français du Président du Pen Club Tchèque Jiri Dedecek lorsqu'il a parlé de Günter Grass. Merci à M. Christian Canoen pour ses 40 rapports d'écoute, et à M. Félix Guilbaud, M. Paul Jamet, M. André Balboa et M. Fabien Battesti. En Afrique, au Togo, notre programme a été bien reçu par M. Amouh Bienvenu, à Lomé par M. Adou Kodjo, et M. Mikaila Issa nous a captés dans des conditions relativement bonnes, avec un léger bruit de fond, au Bénin. Merci à tous de nous avoir écoutés.

Par la poste électronique nous est parvenu le message suivant : « C'est votre fidèle auditeur québécois Denis Fournier qui vous salue. Depuis que je suis abonné à Internet je peux vous lire et entendre au moment qui me convient. J'ai une question à vous poser : les Tchèques sont-ils d'accord avec les politiques guerrières d'Israël ? »

A mon sens, aucun sondage qui enquêterait sur l'attitude des Tchèques à l'égard de la politique d'Israël n'a été réalisé, difficile donc de donner une réponse objective à votre question. Je ne peux que me référer aux déclarations des politiciens. La plus récente, avec laquelle le chef de la diplomatie tchèque Cyril Svoboda est parti, vendredi, à la réunion extraordinaire des chefs des diplomaties des Vingt Cinq se penchant sur la précision du mandat de la mission internationale au Liban, est la suivante : le principal est de maintenir une position de centre et de faire en sorte que notre engagement dans une nouvelle mission potentielle à l'étranger ne menace pas les missions actuelles auxquelles les Tchèques participent, que ce soit au Kosovo, en Irak ou en Afghanistan. La prise de décisions d'une telle importance est difficile pour les Tchèques en ce moment où le nouveau cabinet n'est pas encore constitué, trois mois après le scrutin parlementaire de juin. Selon l'ancien ministre de la Défense Karel Kühnl, l'armée tchèque a la capacité de participer à d'autres missions. Mais c'est avant tout un problème de budget.

Notre émission touche à sa fin. Merci de votre fidélité, merci de nous écouter, merci de nous envoyer des messages, vos rapports d'écoute, passez une bonne semaine et à la prochaine sur les ondes de Radio Prague. Et n'oubliez pas qu'une carte QSL spéciale attend vous tous qui nous enverrez vos rapports d'écoute sur le programme diffusé le 31 août.