L’œuvre provocatrice de Kurt Gebauer

Le sculpteur, peintre et enseignant Kurt Gebauer, très engagé en faveur d’un espace public de qualité, fête le 18 août 2021 ses 80 ans. Ses créations s’exposent essentiellement en plein air, à Prague et ailleurs.

Kurt Gebauer | Photo: Jana Přinosilová,  ČRo

Son œuvre la plus récente est une structure en forme de chenille de quelque dix mètres de hauteur et installée sur la place pragoise de Vítězné náměstí. Elle symbolise les premières heures du capitalisme en République tchèque. C’est en 1997 qu’elle a été proposée par Kurt Gebauer, en réaction à la « mauvaise humeur » de l’époque, et elle est installée à l’endroit où se trouvait autrefois la statue de Lénine, qui en a été retirée il y a trente ans. Ce n’est pas la seule de ses œuvres à avoir un caractère provocateur.

Photo: Jolana Nováková,  ČRo

« L’espace public est le lieu de rencontre non seulement des connaisseurs en art et des snobs, mais surtout de monsieur et madame Tout-Le-Monde. Lorsque ces gens passent à côté d’une statue, qu’elle leur plaise ou qu’elle les agace, l’œuvre et les discussions à son sujet constituent un moyen de donner libre cours à leur l’agressivité », explique Kurt Gebauer, qui habitait dans le même quartier pragois que l’ancien président tchèque Václav Havel. Il a d’ailleurs consacré un monument en forme de cœur à la mémoire de ce dernier. Celui-ci se trouve sur la place du Théâtre national. On évoquera également ses célèbres statues de gigantesques nains de jardin, autrefois installées dans le parc pragois Vojanovy sady, ou encore son installation-fontaine nommée Étang tchèque avec femmes.

Photo: Martina Schneibergová,  Radio Prague Int.

Les matériaux utilisés par Kurt Gebauer sont assez inhabituels : textile, polyester stratifié ou encore pierre brute. Kurt Gebauer s’est toujours intéressé au réel, aux êtres humains et à la vie. C’est pour cette raison qu’il s’est consacré à l’embellissement de l’espace public, mais également à l’enseignement. Il a en effet exercé à l’École des Arts appliqués de Prague (UMPRUM) pendant 22 ans, et enseigne actuellement à la faculté d’éducation et de culture artistiques à l’Université de Bohême de l’Ouest à Plzeň.

Photo: Miloš Turek,  ČRo