L'univers d'Ivan Klima ne cesse de surprendre

r_2100x1400_radio_praha.png

L'un des écrivains tchèques contemporains les plus connus, lus et appréciés à l'étranger, surtout dans le monde anglophone, s'appelle Ivan Klima. Il vient de fêter ses 70 ans. Portrait signé Magdalena Segertova.

Il est l'auteur d'un tas de romans, nouvelles, pièces de théâtre, essaies, études et critiques littéraires. Il a travaillé pour plusieurs journaux, maisons d'éditions et même pour la radio. Bref, dire qu'Ivan Klima est un écrivain extrêmement assidu et fructueux n'est pas exagéré du tout. De quoi aime-t-il parler dans ses oeuvres ? Quels sont ses sujets privilégiés ? Ceux qui sont proches à nous tous : l'amour sous toutes ses formes, la quête du bonheur, du sens de la vie, les doutes, les inquiétudes, les espoirs d'un homme d'aujourd'hui. Ces personnages ont, pareil que lui-même, vécu la période grise et désespérante du communisme, l'enthousiasme de la Révolution de velours et, ensuite, les premières années de liberté, à la fois belles et difficiles.

Ivan Klima brille sur le ciel littéraire tchèque depuis les années 60. Rappelons, par exemple, son livre Les Amants pour une nuit, publié en 1964, qui a eu un succès fou auprès des lecteurs tchèques. Après le fameux Printemps de Prague, Ivan Klima quitte la Tchécoslovaquie pour les Etats-Unis : pendant deux ans, il enseigne la littérature tchèque à l'Université de Michigan. En 1970, il revient dans sa patrie, traversant une période étouffante de normalisation. "J'ai toujours rêvé de voyager, mais pas de vivre l'exil. J'ai été persuadé qu'un écrivain devait rester chez lui. Il est vrai que, pendant vingt ans, je ne pouvais publier qu'en samizdat, mais cela avait un grand avantage : je pouvais écrire la vérité sur la vie ici", voilà comment Ivan Klima explique sa décision de ne pas rester outre-Atlantique, quand l'occasion s'est présentée.

En effet, jusqu'au retour de la liberté en Tchécoslovaquie, en 1989, l'écrivain était, dans son pays, sur la liste des écrivains interdits. Ses oeuvres ont été éditées à l'étranger, notamment en Grande-Bretagne. Pour les Occidentaux, les romans captivants de Klima étaient une véritable source d'informations sur le petit pays du bloc soviétique, éloigné et assez exotique, mais surtout sur ses habitants, leurs joies et problèmes, leur façon de réfléchir et de vivre.

Cette année, l'anniversaire de l'écrivain, le 14 septembre, a coïncidé avec la journée de deuil national, proclamée, un peu partout dans le monde, en hommage des victimes de la tragédie américaine... "J'ai beaucoup écrit des catastrophes, de l'absurdité de notre civilisation. Ce qui s'est passé ne me surprend guère", a dit à cette occasion Ivan Klima, qui a, d'ailleurs, passé une partie de son enfance dans le camp de concentration de Terezin...

Amour et ordures, Un été d'amour, Un jour formidable, Juge par bienveillance... A vous maintenant d'aller à la librairie ou à la bibliothèque et de découvrir l'univers d'Ivan Klima, excellent narrateur qui continue à nous raconter ses histoires passionnantes...

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture