Manifestations contre Temelin

r_2100x1400_radio_praha.png

De nouveau, des manifestations contre la centrale nucléaire de Temelin, qui n'a vraiment pas la vie facile. Elle rencontre un grand nombre de problèmes d'ordre technique, ce qui est normal, selon les experts. La mise en service, à l'essai, de cette centrale, au Sud de la Bohême, est surtout l'objet de critiques des mouvements écologiques autrichiens.

Temelin
L'accord de Melk, conclu entre les gouvernements tchèque et autrichien concernant l'évaluation des conséquences de la mise en service de la centrale ne suffit plus. Même le chancelier autrichien, Wolfgang Schüssel serait pour l'évaluation des conséquences de l'option zéro, donc l'abandon de la mise en service. Cela a apporté de l'eau au moulin des adversaires de Temelin qui ont, de nouveau, dans la nuit de vendredi à samedi, bloqué la frontière tchéco-autrichienne. Aucune intervention de la police : le trafic routier a été détourné. Une importante manifestation a eu lieu, samedi à la frontière tchéco-allemande. L'opinion allemande peut exprimer ses critiques et revendications d'ici au 11 mai. Le ministère allemand de l'Environnement les examinera et adoptera une position. Une manifestation a eu lieu aussi en Pologne, organisée par Greenpeace, en liaison avec le transport ferroviaire du combustible pour Temelin... La Commission européenne, elle, ne pense pas intervenir, sauf si les frontières sont, de nouveau, bloquées, ce qui serait une violation des accords sur la libre circulation.