Milena Vicenova - nouvelle ambassadrice tchèque auprès de l'Union européenne

Milena Vicenova, photo: CTK

Trêve de spéculations... C'est Milena Vicenova, ex-ministre de l'Agriculture, qui remplacera l'ambassadeur tchèque sortant auprès de l'Union européenne, Jan Kohout. Une décision prise mercredi, lors du Conseil des ministres.

Milena Vicenova, photo: CTK
Etonnant, pour un pays dont le taux de participation politique des femmes est nettement inférieure à la moyenne européenne : la République tchèque n'aura pas son « homme », mais sa « femme Europe » qui aura en charge les préparatifs de la République tchèque à sa première présidence de l'Union européenne, au premier semestre de l'année 2009. Milena Vicenova, 52 ans, remplacera à Bruxelles, d'ici à la fin de cette année, Jan Kohout, rappelé de sa mission en juillet dernier, quelques mois avant la fin de son mandat. Cette décision, nous en avons déjà parlé, a été fortement critiquée par le Parti social-démocrate, dans l'opposition, qui considère Jan Kohout comme un fonctionnaire expérimenté et très efficace, des qualités que lui reconnaissait d'ailleurs l'ensemble des partis politiques. L'opposition est très critique, aussi, à l'égard de sa remplaçante, mettant en cause ses compétences et prétendant qu' « elle lésera les intérêts de la République tchèque ». Alexandr Vondra, vice-Premier ministre en charge des Affaires européennes, défend le choix de Milena Vicenova.
Alexandr Vondra
Le fait d'avoir maintenant sous sa gestion l'utilisation des fonds européens au Ministère de l'Aménagement territorial et d'avoir mené dans les années 1990 des pourparlers au sujet de l'octroi des subventions européennes à la campagne tchèque, se présentent pour lui comme un important atout de Vicenova. Il ajoute :

« Les thèmes de la réforme agricole, ceux de la réforme budgétaire seront les thèmes clés de l'Union européenne, dans les années 2008-2009. J'estime donc que la nouvelle ambassadrice auprès de l'Union possède des qualités professionnelles incontestables pour bien assumer sa fonction ».

Dans la presse de ce jeudi, Milena Vicenova, qui était membre sans-parti du précédent gouvernement Topolanek, dont l'existence a été très courte, se déclare prête à relever le défi avec une priorité bien définie : « présenter le mieux possible la République tchèque ». Faire en sorte que la diplomatie tchèque parle d'une seule voix constitue pour elle un autre objectif majeur.