Moins de milliards de couronnes pour l'Education

r_2100x1400_radio_praha.png

L'Education fait partie des priorités du gouvernement. Lors de la préparation du budget de l'Etat pour 2001, il semble que ce domaine de l'économie disposera de moins de moyens financiers que ne le promettaient aussi bien le ministre de l'Education nationale, Eduard Zeman, et le Premier ministre, Milos Zeman. C'est, du moins, l'avis du recteur de l'Université Charles et président de la Conférence des recteurs tchèques, Ivan Wilhem. Le ministre de l'Education se refuse à parler de cette affaire et son collègue au Travail et aux Affaires sociales, Vladimir Spidla, de même. Il est encore trop tôt, selon eux. L'Education nationale devrait recevoir, en 2001, l7 milliards de plus dont une partie couvrirait les frais d'équipement des écoles primaires et secondaires, une autre l'augmentation des salaires des enseignants et une autre les frais nécessaires à l'augmentation du nombre des étudiants aux écoles supérieures. C'est cette dernière partie qui devrait recevoir moins de moyens financiers selon le recteur de l'Université Charles. Mais, comme le dit le ministre de l'Education, l'examen du budget n'est pas encore à l'ordre du jour.