Nouvelles Mercredi, 13. JANVIER, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Retour de Vaclav Havel

Après un séjour de trois semaines de vacances aux Iles Canaries, le président Vaclav Havel et son épouse Dagmar seront de retour à Prague ce vendredi. Lundi, le président rencontrera le chef de la Chambre des députés, Vaclav Klaus. A l'ordre du jour de cette rencontre, les problèmes économiques et sociaux de la République tchèque. Mardi, le président de la République recevra le nouveau président du Sénat, en la personne de Mme Libuse Benesova.

Manifestation des déçus de la restitution

Une manifestation quelque peu spéciale, ce mardi à Prague, devant le siège de la Commission européenne. Il s'agit de 200 personnes dont les biens ont été confisqués par le régime communiste sans qu'ils leur soient toujours restitués. Ils sont venus protester contre des décisions de justice q'ils estiment les avoir injustement déboutés. Ils sont déjà organisés en association dans le cadre de l'Union pour l'auto- défense ÇSOS) et ont remis une lettre aux représentants de la Commission européenne.

O'Brien à la Cour suprême à Brno

Le respect des droits de l'homme en matière de droit d'asile ainsi que la problématique des minorités nationales, notamment dans le cadre des relations avec la population rom, tels sont les principaux thèmes d'une rencontre, ce lundi, entre le vice-ministre de l'Intérieur britannique, Mike O'Brien, et les représentants de la Cour suprême à Brno. Selon le vice-président de la cour, Pavel Kucera, les hôtes britanniques se sont attachés à savoir si en République tchèque la discrimination des Rom est forte au point de devenir du racisme.

La Slovaquie propose une politique identique de l'immigration

D'après le secrétaire d'Etat au ministère des Affaires étrangères slovaque, Jaroslav Chlebo, la Slovaquie est intéressée par la coordination de ses procédures en matière de visas et d'asile avec la République tchèque. Le responsable n'a par ailleurs pas précisé si la Slovaquie pourrait, à l'instar de Prague, instituer l'obligation de visas pour les ressortissants de certains pays de l'ancienne Union soviétique et des Balkans, se contentant de dire que la République tchèque n'en est pas là encore.

Large marge de manoeuvre pour Prague en matière de chômage

Selon Daniel Münich de l'Université Charles à Prague, le chômage consécutif en République tchèque au retard dans la restructuration de l'économie, est, l'un dans l'autre, normal. A son avis, l'important n'est pas tant la diminution du taux de chômage à n'importe quel prix, que la limitation du nombre des chômeurs longue durée. Quant à l'Etat tchèque, Daniel Münich estime qu'il peut haut la main payer un nombre de chômeurs trois fois supérieur au nombre actuel. A noter que la République tchèque a débloqué pour le chômage, l'année dernière, 5,1 milliards de couronnes, soit un peu moins d'un milliard de FRF, ce qui représente à peu près 0,3% du PIB, et le dixième de ce que représente cette somme dans les pays de l'U.E.

Le consul irakien se serait réfugié à Londres

L'ancien consul irakien en République tchèque, Djabir Salim, est vraisemblablement en Grande-Bretagne, où il aurait demandé l'asile politique. C'est ce qu'a déclaré, à la CTK, le porte-parole du Congrès national irakien ÇINC) Zaab Setna. 'Ce sont des bruits qui ont couru au sein de la communauté irakienne à Londres. Autrement, nous n'avons aucune confirmation officielle', a-t-il dit. Des sources de l'opposition irakienne en Grande-Bretagne disent que l'ancien consul aurait fait défection pour des raisons personnelles.

Les communistes veulent réduire le budget de la Défense

Lors du débat sur le projet de la loi de finances pour 1999, les députés communistes ont de nouveau rappelé leur demande tendant à obtenir la soustraction d'une partie de l'enveloppe budgétaire du ministère de la Défense nationale et son affectation aux dépenses de fonctionnement de l'administration publique.

De faux billets de banque en circulation

Des fausses coupures de 500 couronnes ont apparu à Prague et dans 9 villes de la République, depuis le 22 décembre dernier. Jusqu'à présent, la police a saisi 70 billets falsifiés.