Nouvelles Mercredi, 17. FÉVRIER, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Les dossiers à l'ordre du conseil du gouvernement ce mercredi

Deux dosssiers importants à l'ordre du jour du conseil du gouvernement ce mercredi: l'amendement de la loi sur la citoyenneté en République tchèque, en particulier le statut des personnes ayant perdu cette citoyenneté au lendemain de la partition de la Tchécoslovaquie et qui pourraient la recouvrer; ensuite les modalités de lutte contre la corruption. L'on sait d'ores et déjà que le projet du ministre de l'Intérieur, Vaclav Grulich, entend étendre notoirement la lutte contre la corruption au secteur privé, les banques, l'enseignement, la santé et les médias. Le projet insiste plus d'une fois sur la nécessité de transparence de toutes les opérations, la seule à permettre un contrôle public autant par l'Etat que par les médias.

Ce mercredi Vaclav Havel sera l'hôte de la radio privée Frekvence 1

C'est ce mercredi aussi dans l'après-midi que le président Vaclav Havel sera l'hôte en direct de l'émission de la radio privée Frekvence 1, Press Klub de Vaclav Moravec. L'entretien portera entre autres sur la manière dont Vaclav Havel exerce jusqu'à présent ses fonctions de président de la République, la problématique de la société civile, l'admission de la République tchèque à l'OTAN et à l'Union européenne, ainsi que d'autres thèmes d'actualité, apprend-on de l'agence de presse CTK

Révélations sur les services de renseignements slovaques

Le SIS. Il s'agit des initiales des services de renseignements slovaques. On apprend du porte-parole de leurs homologues tchèques ÇBIS), Jan Subert, que ces deux services avaient entre eux, du temps du Premier ministre slovaque Vladimir Meciar, de mauvaises relations officielles. Lesquelles seraient dues, d'après lui, au "climat dans lequel travaillaient les services slovaques". Apparemment ce n'est plus le cas, le nouveau directeur des services de renseignements slovaques, Vladimir Mitry, ayant déclaré vendredi dernier, lors d'une réunion à huis clos du Parlement slovaque, que ses services avaient, sous la direction de son prédecesseur, Ivan Lexa, essayé de compliquer la situation en République tchèque et influencer négativement ses tentatives d'admission à l'OTAN. Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères tchèques, Jan Kavan, à refusé de se prononcer là-dessus en disant que nous ne devrions pas parler de nos services des renseignements en public.

Coopération législative tchéco-allemande

La coopération dans les domaines législatif, judiciaire, des institutions publiques et de l'administration pénitenciaire, c'est ce que prévoit le protocole signé lundi entre le ministre tchèque de la justice et son homologue italien. Ces deux départements collaboreront même dans le domaine de la formation des magistrats, des procureurs et du personnel judiciaire, de même qu'ils échangeront tous les textes réglementaires et législatifs.

Explosion dans un village abritant un camps des réfugiés

Dans la nuit de lundi à mardi, une bombe non identifiée a explosé devant une maison familiale au village de Zastavka, dans la région de Brno, métropole morave, plus précisément dans le district dit Brno-campagne, où, entre autres, il y a un camp des réfugiés. On ne déplore pas de blessé, mais l'explosion était d'une puissance telle que les fenêtres de 7 maisons sont parties en éclat. Le propriétaire de la maison n'a eu la vie sauve que parce que, au moment de l'explosion, il se trouvait dans la partie arrière du bâtiment. La police ne connaît toujours pas les motifs de l'explosion.

La neige vitrifiée paralyse la circulation en République tchèque

Des voies de communications obstruées ce matin en République tchèque, en raison d'importantes chutes de neige sur la République. Ce matin encore, un peu après 8 heures du matin, il y eut une brève tempête de neige sur Prague. Selon les informations disponibles, dans plusieurs régions de la république, les tempêtes de neige et la vitrification de la neige sur les voies de communication ont isolé plusieurs régions et villages.

La foi religieuse en République tchèque

La société tchèque est plutôt une société athée, et ayant des rapports plutôt froids avec l'Eglise et la foi en Dieu. Cette attitude, assez répandue dans la société, vient d'être confirmée par une enquête de l'Institut des sondages IVVM). Les résultats ont révélé que seuls deux-cinquièmes de la population trouvent que l'Eglise est une institution utile. Et plus du tiers seulement des sondés ont répondu croire en Dieu.