Page sportive

Katerina Neumannova en deuxième position, photo: CTK

Le sport tchèque a connu plusieurs succès, ce week-end. Astrid Hofmanova.

Katerina Neumannova en deuxième position, photo: CTK
Une compétition pour la Coupe du monde de ski de fond s'est déroulé, ce week-end, dans les Hauteurs tchéco-moraves dans un climat inoubliable créé par 25 000 spectateurs allongeant la piste. Parmi ses vedettes, il y avait trois dames du ski de fond: la Russe Julija Cepalovova en première position, la championne du ski de fond tchèque Katerina Neumannova, en deuxième position, et l'Italienne Belmondo arrivée comme troisième. La journée de la course ne s'annonçait pas bonne pour la championne tchèque. Avant la course il a commencé à neiger et il m'a fallu changer de skis, se plaigne Katerina qui n'a vu ses nouveaux skis que cinq minutes avant le commencement de la compétition. En dépit de sa deuxième position, la championne tchèque a enfilé le maillot bleu de la première dame de la Coupe du monde. Mardi, elle participe encore au championnat tchèque de Jablonec nad Nisou pour s'envoler, vendredi, pour Salt Lake City, lieu des Jeux olympiques.

Un autre sportif tchèque, Stanley Hayer, natif du Canada, a brillé sur la plus longue piste de descente du monde à Wengen en Suisse. Samedi, il perdait encore 10 secondes au champion autrichien Eberharter, en première position, mais, dimanche, sa discipline préférée - le slalom- lui a valu la 22e place au classement général et la sixième position au combiné. Un succès !

Sur l'autre bout du monde, à Mont Tremblant au Canada, l'acrobate tchèque, Ales Valenta, a montré qu'il était en pleine forme. En dépit de sa cheville blessée, il a terminé en deuxième position au classement général du Championnat du monde bien que n'ayant pas réalisé son triple saut à cinq vrilles. «Je n'ai jamais été aussi haut, c'était une journée exceptionnelle», se réjouit de son succès l'acrobate tchèque que l'on espère monter sur le podium aux Jeux olympiques de Salt Lake City.

Camion Tatra de Tomas Tomecek
Déplaçons-nous maintenant de l'empire de neige dans l'empire de sable. Six fois vainqueur du rallye Paris-Dakar, dans la catégorie des camions, le représentant tchèque Karel Loprais n'a pas défendu sa première position de l'année dernière. Il a terminé en deuxième position, après le Russe Cagin, avec le camion de la marque Kamaz. Karel Loprais se félicite de sa deuxième position, justifiée par des problèmes techniques de son camion Tatra. Selon lui aussi, le camion russe Kamaz est inégalable. Karel Loprais a obtenu aussi l'approbation de ses rivaux. Il a aidé à libérer du sable le camion de son collègue, Tomas Tomecek, perdant ainsi une demi-heure.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture