Pénurie infirmière : l’Etat tchèque fait appel aux infirmières ukrainiennes

Photo: ČT24

Pour remédier au problème de main-d’œuvre infirmière, le ministère de la Santé a élaboré un projet d’embauche des infirmières ukrainiennes. Dans le cadre de celui-ci, quelque dix-sept Ukrainiennes devraient arriver, d’ici fin octobre, en République tchèque. Le projet, réalisé en coopération avec la 3ème Faculté de médecine de l’Université Charles, devrait être soumis au gouvernement en novembre prochain.

Photo: ČT24
La pénurie d’infirmières touche notamment les hôpitaux tchèques : en 2015, les statistiques ont fait état de près de 47 400 postes infirmiers dans les hôpitaux, soit une baisse de 1 530 postes comparé à la situation en 2010. En revanche, le nombre de postes infirmiers exercés hors structures hospitalières connu une augmentation de 1 287, pour atteindre 29 000 en 2015.

L’embauche de la main-d’œuvre ukrainienne dans le secteur de la santé publique est critiquée par les syndicats. Il n’empêche que les infirmières ukrainiennes ont déjà intégré le marché du travail tchèque : elles travaillent par exemple à l’Hôpital universitaire de Královské Vinohrady.

« A ce jour, nous n’avons enregistré aucun problème, les infirmières ukrainiennes étant particulièrement appréciées des patients », a indiqué l’association des infirmières. Celle-ci a précisé que les infirmières recrutées dans le cadre du projet du ministère de la Santé seraient, dans un premier temps, supervisées et devraient passer un examen professionnel.