Philippe Lioret, réalisateur de Mademoiselle, est venu à Prague

r_2100x1400_radio_praha.png

Le Festival du film français, tenu à Prague du 5 au 8 novembre, a été ouvert, lundi soir, par la projection de Mademoiselle. Magdalena Segertova a pu rencontrer le réalisateur de ce film tendre et souriant, Philippe Lioret. Il raconte aux spectateurs l'histoire d'une femme rangée qui passe une journée inoubliable avec un acteur itinérant, spécialisé dans l'improvisation. Philippe Lioret sur la naissance de son film et sur le travail avec Sandrine Bonnaire et Jacques Gamblin...

Resumé de l'entretien: "Ce film-là, j'ai toujours eu l'envie de le faire. Mais je me suis toujours dit que c'était trop gonflé... Raconter l'histoire de la rencontre flash entre un homme et une femme à un moment de leurs vies, où ils sont hors de leurs contextes et où tout peut basculer, c'est ce que tout le monde a vécu et dont tout le monde a rêvé. Et c'est tellement vu... J'ai eu l'impression que ce film avait déjà été fait cent fois. Mais je me suis souvenu de ce que mon professeur de français me disait, quand j'étais au lycée : le fond, c'est la forme. Tous les sujets sont connus. L'important, c'est de se l'approprier, de lui donner la chair qu'on a envie de lui donner soi-même... Je connais bien Jacques Gamblin, on avait déjà fait un film ensemble. J'ai découvert Sandrine, j'ai découvert chez elle une grande complicité artistique : pas une fois on n'a été en désaccord sur le personnage, sur la façon dont il évolue, s'exprime, sur le rythme de la comédie, sur la façon dont ces deux vont s'aimer, même sur les regards..."

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture