Pour l'égalité en droits entre les femmes et les hommes

r_2100x1400_radio_praha.png

En République tchèque, la loi assure l'égalité en droits entre les hommes et les femmes mais ce principe n'est pas appliqué dans la pratique, estime Vladimir Spidla, ministre du Travail et des Affaires sociales. Or, il veut réparer ces torts dans la société tchèque. Le beau sexe est discriminé notamment sur le marché de travail. Les femmes n'occupent, en effet, qu'exceptionnellement des postes de direction et leurs salaires sont d'un quart plus bas que les salaires de leurs collègues masculins. Pourtant elles travaillent comme eux et parfois encore plus dur. Pour lutter contre cette discrimination, le ministère a amendé le Code du Travail. Conformément à cet amendement, les firmes risquent de payer des amendes non négligeables lorsqu'elles publient une annonce dans laquelle elles indiquent l'âge ou le sexe du candidat potentiel. Dans le cadre du programme Phare 2001, le ministre Spidla veut créer un comité gouvernemental qui veillerait sur le respect de l'égalité entre les deux sexes.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture