Poursuite de contrôles britanniques

r_2100x1400_radio_praha.png

Le service d'immigration britannique poursuit les contrôles des passagers à l'aéroport de Prague. Depuis quatorze jours que cette mesure est en vigueur, les Britanniques ont empêché une cinquantaine de personnes, en majorité les Roms, de s'envoler pour Londres. Ce week-end, ils ont interdi le départ à deux filles tchèques non Rom. Cela en dépit du fait qu'elles prétendaient remplir toutes les conditions d'entrée, y compris une invitation.

Le service d'immigration britannique poursuit les contrôles des passagers à l'aéroport de Prague. Depuis quatorze jours que cette mesure est en vigueur, les Britanniques ont empêché une cinquantaine de personnes, en majorité les Roms, de s'envoler pour Londres. Ce week-end, ils ont interdi le départ à deux filles tchèques non Rom. Cela en dépit du fait qu'elles prétendaient remplir toutes les conditions d'entrée, y compris une invitation.

Poursuite également, pendant le week-end, d'un conflit entre le chef de la diplomatie, Jan Kavan, et la Télévision tchèque qui l'a accusé de mensonge. La semaine dernière, en effet, la TV a fait un reportage à l'aéroport de Prague, pendant lequel deux reporters de la TV, dont l'un d'origine tzigane, se sont présentés au guichet du Service britannique. Ils ont indiqué la même raison du voyage, les mêmes moyens financiers, la même adresse de séjour. La rédactrice non Rom pouvait partir mais le rédacteur d'origine rom non. Après la diffusion de ce reportage, le ministre Kavan a accusé le reporter d'avoir menti mais la TV a infirmé cette accusation. Un dénouement à suivre.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture