Prague raffermit sa position de « Hollywood de l'Est »

Les nouveaux studios de Barrandov, photo: CTK

Un ensemble de trois studios insonorisés et flambant neufs vient d'être inauguré dans la cité cinématographique de Barrandov à Prague. Les travaux ont commencé en mars dernier et le projet a englouti presque 200 millions de couronnes, quelque 7 millions d'euros.

Les nouveaux studios de Barrandov, photo: CTK
Avec sa superficie de 4000 mètres carrés le nouvel ensemble surpasse le studio de Cinecittà à Rome qui était, jusqu'à présent, le plus vaste dans cette catégorie en Europe. Seuls les Pinewoods Studios de Londres sont encore plus grands, mais ils ne sont pas insonorisés et figurent donc dans une catégorie différente. Pourquoi s'est-on lancé dans un tel projet? Réponse du nouveau président du Conseil d'administration de la société « Barrandov-Studio », Vladimir Kuba:

« C'est une réaction à la concurrence dans les pays postcommunistes en Europe qui affiche une tendance croissante et se définit par rapport à nous, par rapport à ce qu'on appelle l'Hollywood de l'Est. »

Les nouveaux studios de Barrandov, photo: CTK
Les nouveaux studios sont remarquables par leur grandeur mais aussi par leur hauteur de douze mètres et leurs installations sophistiquées. Leurs paramètres permettent aux cinéastes de réaliser, dans un confort relatif, les séquences les plus difficiles. Barrandov devient donc très attractif pour les producteurs étrangers bien qu'il ne soit plus le studio le moins cher dans sa catégorie. Il propose aux productions internationales des services et des équipes de qualité et en plus les extérieurs historiques et pittoresques de Prague et d'autres sites tchèques. C'est pour cela que les producteurs étrangers dépensent annuellement en Tchéquie des milliards de couronnes pour la production des films, des vidéoclips et des spots de publicité. La critique Mirka Spacilova résume les avantages que les nouveaux studios peuvent apporter à la République tchèque :

« Le Monde de Narnia »
« L'ouverture des nouveaux studios insonorisés apportera l'afflux de nouveaux films et cela non seulement des films de moindre importance ou des films dits d'auteur, mais surtout des productions à grand budget, ce qui signifie en même temps un apport financier à la République tchèque, mais aussi la sauvegarde et la conservation des métiers de cinéma.»

Le premier film à grand budget qui sera réalisé dans les nouveaux studios sera la suite de la série « Le Monde de Narnia », cette fois-ci avec le sous-titre « Le Prince Caspian ». Le volet précédent de la série, « Le lion, la sorcière blanche et l'armoire magique», tourné en partie en République tchèque, mais aussi en Nouvelle-Zélande, en Pologne et en Grande-Bretagne, a rapporté, depuis la fin de l'année 2005, déjà 745 millions de dollars. Le tournage du « Prince Caspian » sera assuré en République tchèque par la société Stillking Production qui a participé aussi à la réalisation de « Casino Royale », 21e épisode de l'épopée James Bond.