Prague vue par des étudiants étrangers : « Mon beau-frère tchèque m'a convaincue de venir »

Prague - Letná

A l’occasion de la rentrée universitaire, RPI vous propose une mini-série d’entretiens réalisés avec des étudiants étrangers venus dans la capitale tchèque pour un semestre ou davantage.

« Bonjour, je m’appelle Maeli, je viens de Bruxelles, je suis pour le moment en Erasmus à Prague, et j’étudie la communication à Bruxelles. Ici, je suis à l’Anglo-american university, et j’ai choisi des cours beaucoup plus créatifs, parce que je n’ai pas la possibilité d’avoir ce genre de cours à Bruxelles. Comme j’aime bien la photographie, la mode, le théâtre, ici j’ai la possibilité de prendre des cours plus axés sur ça. »

Depuis combien de temps es-tu arrivée à Prague et pourquoi est-ce que tu as choisi la République tchèque pour ton Erasmus ?

L’Université anglo-américaine à Prague | Photo: Archives de l’université anglo-américaine

« Je suis arrivée à Prague il y a un peu plus d’un mois maintenant. Et j’ai choisi Prague pour plusieurs raisons. La première raison, c’est que j’avais la possibilité d’aller plus loin dans le monde, mais étant donné que j’étais déjà partie en Amérique latine quand j’avais 18 ans, j’avais envie cette fois ci, de plutôt pouvoir rester en Europe, comme ce n’est que pour quelques mois. Je me voyais partir plus loin sur une période d’un an. Et puis, l’école dans laquelle je suis ici m’intéressait beaucoup, notamment au niveau des cours, ils sont assez créatifs, les professeurs sont très investis, les travaux sont assez poussés, cela me plait beaucoup. Le système américain, avec lequel on n’a pas trop d’examens, mais plutôt des travaux à rendre chaque semaine me convient mieux. Et puis mon beau-frère est tchèque, et il m’a convaincue, il m’a dit que la vie à Prague était très sympathique, que ça bougeait beaucoup. Je le confirme. »

Quelles ont été tes premières impressions lors de ton arrivée à Prague ?

Pont Charles | Photo: Štěpánka Budková,  Radio Prague Int.

« Alors, ma première impression a été horrible, je ne vais pas mentir. Je suis arrivée sous la pluie, il pleuvait énormément, ma valise avait cassé. Bien que l’appartement était très sympathique, il n’était pas du tout situé là où je m’attendais à ce qu’il soit situé, donc j’étais super excentrée. Mais avec du recul c’est plus drôle qu’autre chose, parce que quelques heures après, j’ai tout de suite changé d’avis, j’ai pris un métro et je suis arrivée dans le centre de Prague et j’ai adoré. J’ai tout de suite trouvé que la ville était magnifique, je me suis baladée, il y a des choses à faire à chaque coin de la ville, des choses à voir. Que ce soit culturellement parlant, au niveau de l’architecture, ou au niveau des soirées, c’est vraiment une ville qui bouge bien, donc aujourd’hui je suis très contente. »

Comment est-ce que tu perçois l’accueil des Tchèques ?

« Alors, on m’avait dit qu’ils étaient assez froids, assez distants etc., et ce n’est pas faux mais je les trouve en même temps très gentils. En fait c’est un peu difficile, j’ai un peu du mal à m’exprimer par rapport à cela, parce que j’étais un peu avertie. Mon beau-frère étant tchèque, sa famille étant tchèque, je les ai déjà vus plusieurs fois, et donc j’imaginais les Tchèques comme les parents de mon beau-frère, qui sont très aimables, très gentils, avec une sorte de distance mais respectueuse. Ce n’est pas qu’ils ne sont pas accueillants, tous les Tchèques que j’ai rencontrés jusqu’à présent ici sont très gentils avec moi, les propriétaires des endroits où j’ai logé ont été très accueillants. En fin de compte, c’est peut-être un accueil moins chaleureux que dans des pays chauds, mais je trouve les gens assez gentils. »

Le parc de Letná | Photo: Aktron,  Wikimedia Commons,  CC BY-SA 3.0

Quel est ton endroit préféré ou ton endroit coup de cœur ?

« C’est difficile à dire, je trouve que chaque quartier de Prague a vraiment sa petite touche bien à lui, son petit côté sympathique. J’adore vraiment le quartier où j’habite : Prague 7, il y a le parc à côté. J’adore le parc de Letná, s’il y a un endroit que je dois citer. Je trouve que ce parc est vraiment agréable, il est grand, il y a toujours des petites choses qui se passent, il y a le skate park, il y a des personnes qui font du sport, c’est agréable pour lire, écrire, peu importe. Donc j’aime bien le quartier où je vis, Prague 7. J’aime bien aussi me promener dans le centre-ville, je le trouve très chouette. J’ai bien aimé Karlin aussi, donc j’ai du mal à dire un endroit précis, je trouve que tous les endroits ont un petit truc à voir un peu différent. »

Quel est ton mot tchèque préféré ?

« Je dirais ‘dobrý den‘, parce que c’est le seul mot que je sais prononcer correctement ! Mon expérience avec le tchèque est mauvaise, parce que l’on m’a dit que pour dire merci, tu peux dire ’díky‘. Donc moi, depuis un mois je dis ’díky‘ à tout le monde. Sauf qu’en fait on m’a appris après que ’díky‘ était plus familier, entre amis. De façon formelle il ne faut pas dire ’díky‘ à tout le monde et c’est un peu mal vu. Je suis allée dire ’díky‘ partout ou je suis allée, je comprends un peu mieux donc je vais en rester à ‘dobrý den‘, ou ’ahoj‘ et voilà ! »

lancer la lecture

En relation

  • Prague étudiante

    A l’occasion de la rentrée universitaire, RPI vous propose une mini-série d’entretiens réalisés avec des étudiants étrangers venus dans la capitale tchèque.