Premières élections sous le signe de la pandémie en Tchéquie  

Foto: Filip Jandourek, Archiv des Tschechischen Rundfunks

En cette fin de semaine se déroulent les élections régionales et sénatoriales partielles. Les électeurs sont appelés vendredi après-midi et samedi matin à renouveler une partie de la Chambre haute du Parlement et l’ensemble des conseils régionaux. Il s’agit du premier scrutin depuis le début de l’épidémie en mars dans le pays.

Photo: ČTK/Luboš Pavlíček

L’image symbole de ces élections restera sans doute celle de citoyens votant par la vitre de leur véhicule. Cette possibilité a été offerte mercredi aux personnes actuellement en quarantaine, qui ont été assez rares finalement à venir déposer leur bulletin dans l’urne en « drive-in » : un peu plus de 3000 personnes en tout.

En temps normal, les élections régionales ne suscitent guère l’intérêt des potentiels électeurs – le taux de participation n’a pas dépassé les 35% lors du dernier scrutin en 2016 -, il y a donc fort à parier que l’abstention sortira vainqueur haut la main de cette édition 2020 dans les treize régions différentes que compte le pays.

Un tiers du Sénat doit être renouvelé dans le même temps, avec un deuxième tour prévu la semaine prochaine en cas de besoin de départager les deux candidats qualifiés. Il y a 27 sièges en jeu à chaque fois ; la Chambre haute est composée de 81 sénateurs en tout, élus pour six ans.

Photo : Ondřej Tomšů

Les bureaux de vote ne seront accessibles cette année qu’avec un masque sur les voies respiratoires et les électeurs devront se désinfecter les mains en entrant. Covid-19 oblige, il est possible cette année d’avoir également recours à un bureau de vote mobile si on est en quarantaine, à condition d’en faire la demande par téléphone jusqu’à 20h ce jeudi soir.

Pour ceux qui feront le déplacement, ils pourront voter entre 14h et 22h vendredi – ce qui oblige certaines écoles transformées en bureau de vote à fermer – et de 8h à 14h samedi matin – on ne vote jamais le dimanche en Tchéquie.

Pour les régionales, les électeurs peuvent, en plus du bulletin du parti de leur choix, sélectionner jusqu’à quatre de leurs candidats préférés sur la liste, ce qui peut modifier l’ordre de la liste en question. La sénatoriale est quant à elle une élection uninominale.

Les résultats, tant pour les régionales que pour la sénatoriale partielle, sont attendus samedi en fin d’après-midi ou en début de soirée.

Le prochain scrutin en République tchèque est prévu dans un an avec les élections législatives et les choix des députés qui siègeront à la Chambre basse du Parlement, qui détermineront la composition du futur gouvernement du pays.