Raoul Schranil

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

Grand, mince, sportif, élégant, très classe. Raoul Schranil, acteur célèbre des années trente, avait tout pour plaire et réussir à l'écran. Une quarantaine de rôles importants témoigne de son succès.

Son physique et son talent lui permettaient d'incarner aussi bien les amants que les canailles, les coureurs de jupons, les usurpateurs ou les fraudeurs. Le coup d'état de 1948 stoppe sa carrière pour un bon moment. Il sortait d'une famille bourgeoise, ce qui était largement suffisant pour avoir des problèmes de tout genre. Après un certain temps il a tout de même réussi à trouver un engagement au Théâtre de Province. Mais avant de savourer le succès, il est arrêté. Condamné pour haute trahison, il est obligé d'attendre l'amnistie pour jouir à nouveau de la liberté. Pourtant, il lui a fallu attendre encore longtemps avant de revenir à sa profession d'acteur. Raoul Schranil fait sans aucun doute partie des vedettes masculines du cinéma tchèque des années trente et quarante tout comme Hugo Haas, Oldrich Novy, Rolf Wanka ou Ladislav Bohac.

L'acteur est né le 24 mars 1910 dans une famille très bourgeoise. Ses parents lui donnèrent le nom de leur excellent ami Raoul, qui était français. Ils initient leurs fils aux langues étrangères et à la pratique du sport. Mais c'est surtout sa mère qui lui fait découvrir la musique et l'art en général. Elle-même sortait d'une famille de musiciens, sa mère étant soliste de l'Ensemble de Bedrich Smetana. Raoul passe son enfance à Vienne où son père est juriste au ministère de l'Agriculture. Le garçon refuse de fréquenter l'école allemande. Comme à l'époque c'était obligatoire, ses parents font suivre à leur fils bien-aimé l'école de J.A. Komensky clandestinement. En 1918, la famille déménage à Prague où Raoul suivra pendant trois ans des études au lycée technique. Ensuite, il continue à Dijon. Son père le voit faire une carrière de diplomate. Les intentions du père ne sont pas celles du fils qui n'est que trop attiré par le théâtre. D'ailleurs, il suit déjà des cours chez le professeur Kronbauerova. Cette dernière fait des éloges sur le talent dramatique de Raoul et persuade définitivement, surtout le père du jeune homme, à le laisser faire du théâtre en professionnel.

Le jeune acteur préfère commencer à jouer dans des théâtres ambulants que d'étudier au conservatoire. D'ailleurs ce sera pour lui la meilleure des expériences. Bientôt il se retrouve à Prague où il est engagé au Théâtre d'Andula Sedlackova, puis plus tard au Théâtre de Vlasta Burian. Raoul est alors âgé de vingt cinq ans.

Le jeune acteur a un physique trop attirant pour ne pas susciter l'intérêt des cinéastes qui ne tardent pas à le découvrir. Et comme son apparence et son charisme vont de pair avec le talent, les rôles ne manquent pas. Il joue les rôles d'ingénieurs, de haut-fonctionnaires, de juristes et d'homme du monde dans des comédies, des films dramatiques et aussi dans des comédies à l'eau de rose, très dans le vent à l'époque. Raoul Schranil a pour partenaires les plus grandes vedettes du cinéma tchèque : Adina Mandlova, Vera Ferbasova, Zita Kabatova, Oldrich Novy, Vlasta Burian, Zdenek Stepanek...Très vite, il devient l'idole des femmes et des jeunes filles. Il épouse un mannequin très connu de Prague mais rapidement, le couple divorce. Par contre, son mariage avec sa seconde épouse, l'actrice Vera Liskova, durera plus de quarante ans.

La libération de 1945 est un gouffre pour le célèbre acteur. La mode est à la salopette pleine de cambouis et à l'ouvrier téméraire. Plus de rôles pour Raoul Schranil qui se retrouve subitement au chômage. Mais il ne perd pas son courage et essaie de trouver du travail à tout prix. Il trouve une place dans un cabaret, puis son ami Frantisek Smazik, directeur du Théâtre de Province, l'engage dans sa compagnie. L'ex vedette se déplace presque tous les jours pour jouer dans les villes en province. En 1951, Raoul Schranil est arrêté sur dénonciation d'un de ses collègues. Condamné pour haute trahison, il est libéré après un an grâce à l'amnistie. Au retour dans la vie civile il ne trouve aucun emploi. Raoul Scharnil est classé indésirable sur la liste noire. Mais il a une famille qu'il faut faire vivre. Alors, il commence à travailler comme simple ouvrier. C'est cet acteur, jadis si célèbre, participera entre autres avec ses propres mains à la construction du monument de Staline qui dominait dans les années cinquante la ville de Prague.

Finalement il arrive à se faire engager de nouveau au Théâtre de Provence, puis à Mlada Boleslav et à Ostrava. En définitive, R. Schranil trouve une bonne place comme secrétaire du directeur du Théâtre national. Il joue quand même un petit peu mais ce ne sont que des petits rôles. A partir de 1952, il y en a quand même eu une bonne cinquantaine. Ce n'est qu'à la fin de sa carrière qu'il décroche des rôles dans des films étrangers tournés en Bohême et travaille avec plusieurs réalisateurs remarquables dont Klaus Mario Brandauer.

Raoul Schranil est décédé le 20 septembre 1998.