Saut à skis : Jakub Janda, leader de la Coupe du monde, vainqueur devant son public

Jakub Janda, photo: CTK

Jakub Janda poursuit sa formidable série après avoir remporté, dimanche, à Harrachov, en Bohême de l'ESt, son troisième concours en Coupe du monde depuis le début de saison. Mieux encore : cela faisait 21 ans que le public tchèque attendait une victoire de l'un de ses sauteurs sur le tremplin du Mont des Géants !

Jakub Janda, photo: CTK
Jakub Janda a signé, dimanche, à Harrachov, sa troisième victoire en Coupe du monde depuis le début de saison, la quatrième de sa carrière, en s'adjugeant le deuxième concours de la troisième étape. Déjà victorieux à Kuusamo, en Finlande, puis à Lillehamer, en Norvège, les deux week-ends précédents, le sauteur tchèque a ainsi confirmé sa place de leader de la Coupe du monde. Après six des vingt-trois épreuves inscrites au calendrier 2005-2006, il possède 452 points, soit 67 de plus que ses deux premiers poursuivants, ex aequo, le Suisse Andreas Kuettel et le Finlandais Janne Ahonen, lauréat des deux derniers globes de cristal (trophée qui récompense le vainqueur du classement général de la Coupe du monde en fin de saison).

Sur le grand tremplin (tremplin dont le point K est supérieur à 100 m) du Mont des Géants, Jakub Janda a pris la tête dès la première manche gâce à un saut à à 138,5 m avant de confirmer avec un second à 141 m, au grand plaisir du public tchèque qui attendait une victoire d'un des siens depuis 1984. A sa descente du podium, Jakub Janda, qui effectue le meilleur début de saison de toute sa carrière, avait quelque peine à réaliser ce qui lui arrivait :

Jakub Janda, photo: CTK
« Je n'ai pas du tout estimé la longueur de mon second saut. En plus, à la réception, je n'ai pas bien maîtrisé mon télémark (élément artistique de l'atterrissage quand le sauteur fléchit les genoux pour se poser en douceur, pui se met en position de télémark en écartant les skis). J'ai donc continué à glisser et je me suis alors demandé combien je pouvais avoir sauté. Ensuite, j'ai vu 141 m, je me suis dit que ça pourrait suffire, mais je n'en étais pas certain. Je ne crois jamais en moi, c'est seulement quand j'en ai la confirmation officielle que je crois que j'ai gagné. »

La veille de cette victoire, Jakub Janda n'avait toutefois fini que septième du premier concours du week-end, avec deux sauts respectifs à 134,5 m et 130 m, très loin du vainqueur, Andreas Kuettel (136,5 m + 143,5 m). Un résulat quelque peu décevant pour le public, mais aussi pour le sauteur tchèque qui admettait avoir eu quelques difficultés à supporter la pression inhérente à son nouveau statut :

« Cela a été le concours le plus difficile de ma carrière. A cause du maillot jaune de leader de la Coupe du monde, tout le monde s'attendait à ce que je gagne. Après ma septième place samedi, des copains m'ont même appelé pour me dire qu'ils avaient lu dans un journal que ce classement était une tragédie. Je ne sais pas qui a écrit ça, à la limite, je m'en fous même complétement puisque je ne lis pas la presse, mais il ne faut quand même pas exagérer. »

Dès le week-end prochain, Jakub Janda défendra sa place de leader à Engelberg, en Suisse, où il était monté deux fois sur le podium l'année dernière, avant la traditionnelle Tournée des quatre tremplins, grand rendez-vous de la saison avec les Jeux olympiques de Turin.