Sport, sport, sport...

Katerina Neumannova à Val di Fiemme, photo: CTK

Les événements les plus intéressants de ce week-end sportif vous sont présentés par Alain Slivinsky.

Katerina Neumannova à Val di Fiemme, photo: CTK
Nous sommes sous le règne du roi Hiver, et ce souverain nous le fait bien sentir. Depuis les fêtes de Noël, la Tchéquie était sous sa formidable emprise, avec d'abondantes chutes de neige qui ont paralysé certaines régions et des grands froids, au début de la nouvelle année. Les records ont même été battus avec des températures descendant en dessous des moins trente degrés. Tout cela à la grande joie des fervents des sports d'hiver, amateurs ou de compétition. A un mois des Jeux olympiques d'hiver de Salt Lake City, la reine du ski de fond tchèque, Katerina Neumannova, a, de nouveau, été très remarquée, lors du week-end écoulé. A Val di Fiemme, en Italie, où se dérouleront les prochains Championnats du monde de ski, elle ne s'est classée que quatrième au combiné - 5 km classiques, 5 km libres. Rien de très étonnant, car on sait que le classique n'est pas sa spécialité. Mais elle a pris sa revanche au sprint - ce qu'elle aime le plus. Et quelle revanche ! Arrivée avec une formidable avance sur ses concurrentes, se permettant, même, de saluer de la main, ses fans venus des monts de la Sumava, en Bohême du sud ! Un geste qu'on ne voit pas souvent dans cette discipline, qui est très rapide, et où chaque dixième de seconde compte. Bilan de Katerina Neumannova : sur trois sprints courus, dans le cadre de la Coupe du monde, deux premières et une seconde place. Cela la classe à la première place de cette Coupe du monde. Bonne augure en vue des Jeux olympiques, mais à condition que la forme tienne. Programme maintenant : repos du vainqueur. Parlant des Jeux olympiques, apprenez que le premier Tchèque qui se trouve, déjà, aux Etats-Unis, est Ales Valenta, champion de saut acrobatique à ski. Il y participera à cinq compétitions comptant pour la Coupe du monde et gagnera Salt Lake City, le 5 février déjà. Valenta était quatrième aux Jeux de Nagano. Son atout pour les jeux de cette année ? Un triple saut avec cinq vrilles !

On est en hiver, je sais, mais il y a des choses intéressantes qui se déroulent dans les pays où il fait moins frisquet : en l'occurrence, le Paris-Dakar. Pas de neige donc, mais du sable pour le Tchèque Karel Loprais, plusieurs fois vainqueur du rallye, dans la catégorie des camions. Cette année, à l'issue de la 8ème étape, il voit l'arrière-train du Kamaz du Russe Tchagine, étant remonté à la seconde place, devançant un autre Tchèque Tomecek pilotant le même camion de marque Tatra. En moto, pas de chance pour Machacek qui a été disqualifié pour retard. Il devrait continuer hors compétition espérant, quand même, se pointer à Dakar.