Sur un an, l'inflation a été de 0,8% au mois de juin

Foto: Barbora Kmentová / Radio Praga

Les prix à la consommation des biens et des services a augmenté de 0,8% en juin sur une année. Il s'agit du taux d'inflation le plus élevé depuis décembre 2013 selon l'Office tchèque des statistiques (ČSÚ), qui a publié ces données jeudi. Sur un mois, la hausse des prix s'est établie à 0,1%.

Photo: Barbora Kmentová
Pavel Sobíšek, analyste pour UnidCredit Bank et cité par l'agence de presse ČTK, indique qu'il s'agit à nouveau d'une valeur inférieure au seuil de tolérance de la Banque nationale tchèque, qui selon lui est fixé à 1% d'inflation sur un an.

Sa collègue de l'Association bancaire tchèque, Eva Zamrazilová, ajoute que les indicateurs macroéconomiques sont tous au vert en République tchèque. « La baisse des craintes vis-à-vis du chômage (qui a de nouveau baissé au mois de juin à 6,2%) combinée à la croissance des salaires réels a pour effet de renforcer la consommation des ménages ce qui permet aux prestataires d'augmenter les prix des biens et des services. »

Par rapport au mois de mai, les prix des voyages organisés, des carburants, de la bière, du tabac et des pommes de terre ont en moyenne augmenté. A l'inverse, les vêtements et les chaussures sont généralement moins chers. Le prix de l'électricité est à peu près stable. Il a baissé de 0,3% entre mai et juin.

Pour le reste de l'année 2015, l'Office tchèque des statistiques table sur une inflation de l'ordre de 1%.