Tomas Kraus maître du skicross!

Tomas Kraus, photo: CTK
0:00
/
0:00

Si 2007 était une année olympique, les Tchèques auraient de quoi être particulièrement fiers de leurs skieurs ! Après les victoires de Sarka Zahrobska dans le slalom des Championnats du monde de ski alpin et de Katerina Neumannova dans le 10 kilomètres style libre des Mondiaux de ski nordique, c'est en effet cette fois Tomas Kraus qui a remporté, mardi, la médaille d'or en skicross aux Championnats du monde de ski acrobatique.

Tomas Kraus, photo: CTK
Discipline décoiffante et ultra-spectaculaire qui fait dévaler quatre skieurs sur une piste « agrémentée » de virages, de bosses et autres obstacles, le skicross a été ajouté, en novembre dernier, au programme officiel des prochains Jeux olympiques d'hiver qui seront organisés à Vancouver, en 2010. Une bonne nouvelle pour les Tchèques puisqu'un de leurs représentants, Tomas Kraus, qui porte fort bien son nom, a remporté en 2005 et 2006 le classement général de la Coupe du monde d'une discipline comparable, sur le principe, aux courses de moto-cross. Mieux encore, l'année dernière, le Tchèque avait même enlevé le globe de cristal récompensant le vainqueur de la Coupe du monde de ski acrobatique, toutes disciplines confondues.

Cette année, Tomas Kraus a été un peu plus malheureux puisqu'il n'a terminé que deuxième, à deux petits points du vainqueur, de la Coupe du monde de skicross. Une légère baisse de régime qui ne l'a cependant pas empêché de conserver son titre de champion du monde acquis pour la première fois en 2005 à Ruka, en Finlande.

Tomas Kraus, photo: CTK
A Madonna di Campiglio, en Italie, théâtre de ces Mondiaux 2007 initialement prévus en janvier, mais remis à cause du manque de neige, Tomas Kraus a devancé en finale un compatriote, le Tchéco-Canadien Stanley Hayer, le Français Enak Gavaggio montant sur la troisième marche du podium. Né au Canada, pays qu'il a longtemps représenté en ski alpin, Stanley Hayer défend désormais les couleurs tchèques en skicross. Et a la fin de la course, bien que devancé par Tomas Kraus, il ne cachait pas sa satisfaction d'avoir vu deux Tchèques prendre les deux premières places :

« C'est un peu un miracle que nous ayons terminé aux deux premières places. Cela n'arrive pas souvent, même si chez les filles, deux Françaises sont également arrivées en tête. Bien sûr, j'aurais préféré doubler Tomas et finir premier. Il ne m'a pas manqué grand-chose, sur la fin je suis même revenu sur ses talons, malheureusement je suis allé trop loin lors du dernier saut et il ne m'était plus possible de le rattraper. D'un autre côté, je ne m'attendais pas à une telle performance, et une médaille d'argent aux Championnats du monde, ce n'est quand même pas si mal. »

Reste que s'ils sont bien les leaders de la discipline actuellement, Tomas Kraus et Stanley Hayer sont tous les deux âgés de 33 ans. Rien qui ne promette donc qu'ils soient toujours aussi dominateurs dans trois ans aux JO de Vancouver.