Topolanek: l'accord sur le radar est aussi important que le Plan Marshall

Condoleezza Rice et Mirek Topolánek, photo: CTK

La secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, est depuis ce mardi matin à Prague, pour une visite au cours de laquelle elle a signé l’accord de principe sur l’implantation du radar américain sur le territoire tchèque.

Photo: CTK
Ce sont les militants de Greenpeace qui se sont montrés les premiers ce mardi matin, avant même l’arrivée de l’avion de Condoleezza Rice sur le tarmac de l’aéroport pragois. Quelques dizaines d’entre eux sont allés déplier une banderole en forme de cible sur l’esplanade de Letna avec l’inscription « Ne faîtes pas des cibles de nous ». Une formule par laquelle ils entendent ainsi exprimer leur crainte de voir le radar américain faire de la République tchèque une cible privilégiée.

Mardi midi, Condoleezza Rice a rencontré le Premier ministre tchèque. Au cours de la conférence de presse qui a suivi, Mirek Topolanek a comparé l’accord sur le radar américain au plan Marshall :

Condoleezza Rice et Mirek Topolánek, photo: CTK
« Les années en 8 ont une signification spéciale, on dit parfois même fatale. Il y a 90 ans, en 1918, les Etats-Unis étaient déjà à l’origine de notre Etat moderne. Je suis heureux que cette année, à nouveau une année en 8, j’ai rencontré le président George Walker Bush à la Maison blanche, et aujourd’hui j’accueille la ministre des Affaires étrangères de notre allié, Condoleezza Rice, à la villa Kramar – lieu symbolique de résidence du premier Premier ministre tchécoslovaque. Je n’aime pas les mots pathétiques, mais nous avons déjà été dans une situation similaire à celle d’aujourd’hui, et nous avons à l’époque échoué : nous n’avons pas accepté le plan Marshall. Et selon moi nous ne pouvons nous permettre de commettre à nouveau une telle erreur. »

Le Premier ministre tchèque a indiqué qu’un autre accord, sur la coopération scientifique et industrielle devait être signé en même temps que celui sur le radar américain. Il a également évoqué la suppression des visas pour les citoyens tchèques qui veulent se rendre aux Etats-Unis.

« J’espère que nous avons réussi à remplir toutes les conditions pour que notre pays puisse intégrer le programme de suppression des visas et que les citoyens tchèques pourront voyager sans visa d’ici à la fin de l’année. J’aimerais remercier Condoleezza Rice et l’administration américaine d’avoir mener au bout les négociations avec nous. »

Plus d'informations sur l'accord tchéco-américain signé ce mardi dans notre émission de demain.