Une augmentation inégale des salaires

r_2100x1400_radio_praha.png

Des dizaines de milliers de salariés de la fonction publique amèrement déçus; tel serait, selon la presse pragoise, le résultat de l'augmentation des salaires qui vient d'être décidée par le gouvernement. Elle est de 6% et prendra effet à compter du 1er janvier 2001 pour les fonctionnaires du secteur public et semi-public en général. Mais cette augmentation aurait plutôt provoqué le courroux parmi les bénéficiaires. Les milieux syndicaux estiment que le ministère des Finances a sous-évalué l'inflation en la situant, dans ses prévisions budgétaires, autour des 5%. De là ils en concluent qu'il faut s'attendre, pour l'an 2001, à ce que le salaire réel diminue. Cette perte attendue du pouvoir d'achat ne toucherait cependant pas deux catégories de fonctionnaires: les enseignants et les médecins. En plus des 6% acquis, les enseignants reçoivent 8% et les médecins 10%, ce qui n'est pas pour apaiser les esprit ailleurs, en particulier parmi les militaires, les policiers et les douaniers, que la générosité gouvernementale n'a pas englobés. Affaires à suivre, il va sans dire...

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture