Vos lettres du début de l’année

Gandhi
0:00
/
0:00

La pluie de cartes, de courriels de voeux et de cartes virtuelles ne cesse pas même au mois de janvier. Nous devons dire que les cartes virtuelles sont de plus en plus populaires et qu’elles vous permettent de déployer votre esprit, votre humour et votre créativité. Voici quelques passages de vos lettres qui méritent d’être connus de tous.

Parmi les courriels qui méritent d’être cités il y a notamment celui de M. Djelali Lahouari d’Algérie :

« Bonne année 2008! Le plus beau vœu que je peux adresser, espérer, en 2008, que le monde puisse être différent que celui que nous vivons aujourd’hui. Car dans notre monde actuel et injuste, on a plus besoin que les autres années de justice, de joie de vivre, de tolérance. La terre est notre maison commune. 2008 sera l’année où l’on espère que les politiciens du monde entier nous aideront à bâtir une société où la vie sera plus facile. Plus juste. Plus fraternelle. Plus tolérante. Que la voie du dialogue l’emporte sur celle du choix unilatéral. Comme disait Gandhi : ‘La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents’ Que cette année soit celle des joies et du bonheur. Puisse chacun d’entre nous ne rencontrer que le bonheur sur notre chemin. Enfin, j’espère que cette année sera remplie de réjouissances, de partage et de solidarité. »

« Je viens de recevoir la première carte QSL de 2008, nous écrit M. Michel Arlie de Barbazan en France et il poursuit: Elle est magnifique... Cette année va être très sport ... Merci également, pour les calendriers, ils vont être bien utiles. Les programmes sont toujours aussi attractifs. On a toujours envie de revenir à l'écoute le lendemain. Ainsi, la République tchèque nous est plus proche. Je souligne, le style alerte et agréable, de la part de "toutes et de tous ".... Ah la belle équipe !!! Merci, également pour le site Internet, il est vraiment complet et très bien réalisé. Culture, histoire, musique, sport .... Tout est captivant. Bravo Radio Prague. »

« A Marseille, dans le sud de la France nous écoutons Radio Prague, lisons-nous dans la lettre de Pierre Robin, et nous vous envoyons nos meilleurs voeux pour 2008 pour l 'équipe de Radio Prague et la République tchèque. Bientôt sera construite à Marseille une tour encore plus haute de 250 m avec 75 étages. Si cela continue, nous allons pouvoir voir Prague du haut de ces tours. »

« Chers amis de Radio Prague, il y a quelques semaines, je vous fis parvenir une carte de voeux accompagnée d'un petit cadeau, nous écrit M. Anthony Loser de France, tout cela envoyé par la poste traditionnelle. Avez-vous reçu ce présent ? J'ai toujours autant de plaisir en ce début d'année d'écouter vos émissions très variées. Au cas ou vous n'auriez rien reçu à ce jour, je me permets de vous adresser à nouveau tous mes meilleurs voeux pour 2008. Bien amicalement, Anthony de Poitiers. »

Cher Anthony, merci de vos voeux et merci également de votre cadeau que nous avons bien reçus et qui nous ont fait un réel plaisir.


M. Gauthier Coussement de Belgique a évoqué dans sa lettre une affaire largement discutée récemment par les médias tchèques. Les membres du groupe d’avant garde tchèque « Ztohoven » ont réussi, en juin dernier, de faire passer à la télévision publique tchèque un faux reportage sur l’explosion d’une bombe nucléaire en République tchèque. Bien que les images de l’explosion aient été complètement truquées, une procédure a été ouverte contre les membres du groupe qui sont accusés d’avoir divulgué une fausse information et semé la panique. M. Gauthier Coussement est scandalisé par l’attitude des autorités tchèques. Il écrit :

« Je suis presque tombé de ma chaise en lisant cet article. Il faudrait vraiment que les responsables tchèques sachent ce qui se passe à ce niveau dans la petite Belgique où un gigantesque canular est passé sur les antennes de la télévision publique le 13 décembre 2006 annonçant l'éclatement du pays. Mais ça, en bons journalistes, vous en avez entendu parler. Le niveau suivant : les Tchèques auraient-ils perdu le sens de l'humour et de la dérision ?? Si jamais les auteurs de cet amusement étaient traduits en justice, je renverrais le prix Jan Masaryk que j'ai reçu en 1999, pour manifester mon désaccord, et j'en ferais une affaire publique. »

Le groupe « Ztohoven » explique son action à la télévision par la volonté de mettre en cause la crédibilité de l’image médiatique du monde. Ils ont voulu inviter les téléspectateurs à la réflexion sur leur vision du monde actuel et leur action se voulait être un appel à la raison. Elle voulait attirer l’attention sur le danger auquel nous exposent les médias qui, en nous « informant » substituent parfois l’image médiatique du monde au monde réel. Le groupe a d’ailleurs reçu un prix de la Galerie nationale pour ce happening.


M. Jacques Dubus de France s’est joint dans sa lettre à la discussion houleuse sur le projet de la nouvelle Bibliothèque nationale de Prague. Il nous écrit :

« Bonjour, amis de Prague. L'année dernière j'ai vu au Klementinum l'exposition des projets d'architectes (nombreux!) pour la construction de la nouvelle Bibliothèque nationale. Le projet retenu me semble particulièrement hideux et je trouve que ce serait une injure faite à la Cathédrale Saint-Guy si proche, au ravissant palais Troja (trop peu connu des agences de tourisme) à toute cette admirable ville que de construire cette abominable chose. J'espère que cela ne se fera pas. Meilleurs voeux à tous pour cette nouvelle année ! »

Le projet de la nouvelle Bibliothèque nationale qui devait être construite sur l’esplanade de Letna non loin du Château de Prague, ne cesse d’alimenter le débat à plusieurs niveaux de la société tchèque. Nous en avons déjà parlé d’ailleurs à plusieurs reprises dans nos émissions. L’édifice imaginé par l’architecte Jan Kaplicky et surnommé « blob » ou « pieuvre » éveille la réprobation et l’indignation mais aussi l’enthousiasme. Bien que Jan Kaplicky soit sorti vainqueur d’un appel à concurrence international, la réalisation de son projet semble compromise par plusieurs doutes. Une partie des spécialistes tchèques lui reprochent par exemple qu’en plaçant les dépôts de livres dans le sous-sol, il n’a pas respecté les conditions du concours. Des commissions de juristes et d’autres experts se penchent maintenant sur cette affaire et la réalisation du projet semble incertaine.


Ici s’arrête notre programme composé de passages intéressants tirés de vos lettres. Nous espérons que les lettres citées vous donneront envie de nous écrire. En attendant de vous lire nous vous prions de rester nos fidèles auditeurs et amis.