L’œil tchèque sur la présidentielle en France et les rhinocéros de Dvůr Králové, sujets de l’attention de nos auditeurs

Photo: ČTK

Comme de coutume, voici quelques extraits des lettres et différents messages qui nous ont été adressés, au cours du mois écoulé, par les auditeurs de Radio Prague. Actualité oblige, l’élection présidentielle en France figure bien entendu parmi les sujets évoqués.

Photo: ČTK
M. Christian Ghibaudo est le premier à nous avoir adressé une réaction aux résultats du premier tour de l’élection présidentielle en France:

« Et voilà le premier tour terminé, qui sortira des urnes dans quinze jours ? Puis, au mois de juin, nous aurons les élections législatives qui diront avec qui, et comment, le futur ou la future président(e) devra gouverner. Une chose est sûre : aucun des deux ne devrait avoir de majorité, alors cela sera encore une période d’incertitude pour la France et aussi l’Europe... Emmanuel Macron a été élu en première place par les Français de Tchéquie, c’est un peu comme en France métropolitaine. Pour la petite histoire, à noter que, à Monaco (ou réside une partie de ma famille), c’est François Fillon qui est arrivé en tête. A Tende, petit village où je suis inscris, il y avait 1 130 personnes inscrites, la participation a été très importante puisque seuls sept inscrits ne sont pas venus voter ! Marine Le Pen est arrivée largement en tête, Emmanuel Macron en quatrième position juste derrière Jean-Luc Mélenchon ! »

Vu son importance qui dépasse les frontières de la France, cette élection présidentielle est évidemment très suivie, aussi, en Tchéquie, comme vous avez pu vous en faire une idée dans nos émissions. Le scrutin suscite l’intérêt non seulement des représentants politiques locaux, mais aussi de la scène médiatique qui apporte quotidiennement commentaires, analyses et reportages. Par ailleurs, Christian Ghibaudo précise également qu’il apprécie l’intérêt de Radio Prague pour cet événement, et plus spécialement l’entretien avec la journaliste tchèque Kateřina Etrychová qui travaille pour ČT24, la chaîne d’information en continu de la Télévision publique tchèque, et que nous avons diffusé le 18 avril, quelques jours avant le premier tour.

Mais d’autres sujets que nous avons récemment abordés dans nos émissions ont suscité eux aussi l’intérêt de nos auditeurs, ce que confirme le message de Jean-Michel Aubier :

Photo: Archives du groupe Ztohoven
« Je n'ai pas pu m'empêcher de sourire à l’évocation de l'affaire du caleçon hissé au sommet du Château de Prague. Est-ce vraiment plus condamnable que certains propos de M. Zeman? La question mérite d'être posée. Pour autant, il fallait une condamnation, sinon, c'est la porte ouverte à tous les excès. J'espère que vous nous présenterez les principaux partis et hommes politiques à l'occasion des législatives des 20 et 21 octobre, et que cela sera reconduit pour les présidentielles de 2018. Alors que les Tchèques sont de plus en plus eurosceptiques, va-t-on vers une ‘radicalisation’ ? En France, on assiste à l'émergence de partis populistes qui nous font croire qu'il faut quitter l'UE et, par voie de conséquence, la monnaie unique. Je pense que ce serait suicidaire.

Photo: Andrea Jiroušová / ZOO Dvůr Králové
Autre chose : je trouve regrettable que le zoo de Dvůr Králové n'ait pas trouvé d'autre alternative au braconnage que l'ablation de la corne des rhinocéros. Mais ce qui s'est passé en France ne doit pas se reproduire. J'ai été surpris d'entendre que la République tchèque disposait d'un port maritime.... à Hambourg. Si j'ai bien compris, Prague paie un loyer pour des installations qui sont hors d'usage et on leur propose un nouveau site pour sept fois plus cher. Mais le jeu en vaut peut-être la chandelle… »

Tout d’abord, s’agissant de l’affaire du caleçon dans laquelle trois jeunes artistes étaient impliqués et que nous avons évoqué à plusieurs reprises dans nos émissions, rappelons en bref son histoire : en septembre 2015, trois membres du groupe Ztohoven déguisés en ramoneurs ont remplacé l’étendard officiel qui flotte au-dessus du Château de Prague, le siège du président, par un caleçon rouge géant. Selon les trois protagonistes, il s’agissait d’une façon de dénoncer, sous forme de happening, « un président qui n’a honte de rien ». Récemment, les trois artistes ont été condamnés à six mois de prison avec sursis.

En ce qui concerne les élections législatives et présidentielle qui se dérouleront en Tchéquie respectivement à l’automne prochain puis début 2018, il va de soi que nous présenterons tous les principaux partis et candidats qui se disputeront les faveurs des électeurs. C’est d’ailleurs ce que nous nous efforçons de faire dès à présent... Merci donc, cher M. Aubier, pour vos intéressantes remarques et vos rapports d’écoute réguliers. Nous sommes heureux de savoir que le thème des QSL de 2017 vous plaît beaucoup. Nous adressons ces remerciements aussi à André Biot.

M. Bernard Launay, quant à lui, nous a fait savoir :

« Bonjour à l'équipe de Radio Prague ! Après vingt ans d'interruption, je reprends mes écoutes des ondes courtes... mais beaucoup de choses ont changé! Pouvez-vous me dire comment vous écouter en ondes courtes ? Je vous en remercie à l'avance. »

Photo: Archives de Radio Prague
Eh bien, cher ami, Radio Prague ne diffuse plus ses émissions en ondes courtes depuis… six ans de cela. Depuis, elle suit une évolution semblable à celle de la majeure partie des stations internationales dans le monde. Espérons que vous prendrez tant bien que mal plaisir à nous écouter ou à nous lire sur internet… Une certaine nostalgie des ondes courtes ressort, aussi, dans un des derniers messages adressés par Gilles Gautier, le président du Radio Club du Perche :

« Bon, avec internet on vous entend, mais quel dommage quand même qu'il n'y ait pas une petite émission en ondes courtes, car je n'ai pas toujours l'ordinateur avec moi, mais souvent mon poste ! »

Notre fidèle auditeur et correspondant, qui nous a envoyé plusieurs rapports d’écoute tout au long du mois écoulé, nous écrit également :

« Encore une fois, après les Chapitres de l'histoire tchèque, ou quand on écoute Rencontres littéraires, on se dit que votre radio doit vraiment être écoutée, et par le plus grand nombre. Personnellement, plus je vous écoute et plus j'ai envie de vous écouter. Si je le pouvais, je le ferais tous les jours ! Hélas, le devoir m'appelle à d'autres occupations. Je n'ai pas le temps de m'ennuyer. »

Par la même occasion, Gilles Gautier émet l’espoir que le rendez-vous de juin dans le Perche, qui se déroulera avec notre participation, constitue une bonne occasion de relancer les auditeurs, une façon de « les réveiller et de les encourager à écouter plus souvent ».

Autre message de France : celui adressé par Gilbert Dupont. Suite à l’écoute d’un programme diffusé le 28 mars dernier et consacré au découpage à la tronçonneuse des cornes des rhinocéros du zoo de Dvůr Králové, il nous a écrit :

« Vous traitez de sujets très variés qui permettent d’avoir une bonne approche de votre beau pays. La page Facebook est également actualisée régulièrement. Merci à vous ! »


A notre tour de vous remercier, cher ami, ainsi que vous tous qui nous écoutez ou nous lisez sur Internet, et prenez le temps de nous écrire. Voici encore la traditionnelle question de notre concours, qui la suivante pour ce mois d’avril :

Quelle tradition tchèque a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2011 ?

Rappelons que parmi les bonnes réponses, six vainqueurs seront tirés au sort et recevront un prix. Envoyez vos réponses avant le fin du mois à l’adresse suivante : cr@radio.cz.