Vos lettres : rugby, passage à l’heure d’été et musique...

« Chers amis, je suis content de changer de fréquences pour vous écouter à partir de demain », nous a écrit le 28 mars Jean Barbat de Beaumont, particulièrement intéressé par cette rubrique Economie-Commerce que David Alon avait intitulé ‘Bière, automobile et aéronautique : les mamelles de l’export tchèque’.

« Vous parliez exportation de voitures », continue Jean Barbat. « Ce n’est pas la peine de dire que ça marche pour ŠKODA, je vois de plus en plus de voitures de cette marque dans les rues de Clermont-Ferrand et leurs propriétaires sont tous très contents. Tant mieux. »

« Originaire du sud-ouest, habitant au coeur des Pyrénées, le rugby fait partie de ma vie sous plusieurs formes, notamment comme joueur, supporter... », nous confie Michel Arlie de Barbazan-Debat. Car c’est le dernier numéro du Sport en République tchèque animé par Guillaume Narguet qui a retenu son attention. Un magazine consacré, cette fois, au projet ‘East rugby’ de l’ancien joueur et entraîneur français Hugues Henry, censé contribuer au développement de ce sport en Europe orientale et notamment en République tchèque. Michel Arlie écrit à ce sujet :

« Je trouve l’initiative du rugby à l’est courageuse et surtout porteuse de certaines valeurs. Le rugby est une vraie école de vie. Autour du rugby ne règne pas la violence comme au football. Même si sur le terrain, le jeu est parfois viril... Je souhaite fortement une équipe tchèque à la prochaine coupe du monde de rugby. »

Dans votre courriel, M. Arlie, vous évoquez également le Trio Smetana, présenté dans Un peu de musique quand même par Václav Richter. Il paraît que votre fils de 26 ans Nicolas l’apprécie autant que vous. On écoute alors un morceau...

Philippe Marsan s’est penché, dans son e-mail, sur le passage à l’heure d’été : « Comment les Tchèques le perçoivent-ils ? Y a t il des réactions populaires : "contre", "pour", des associations de personnes etc...? En France, il y a environ trente années s'était créee une association "contre le changement d'heures". Elle regroupait des scientifiques, des médecins, des hommes politiques. C'était un groupe de personnes très sérieuses, déterminées, qui ont même effectuées des démarche auprès du parlement européen, mais sans succès. Cela serait peut-être intéressant d'en connaitre l'avis des auditeurs de la Radio. Moi même, sans être spécialiste, je pense qu'un décalage important par rapport à l'heure UTC, c'est à dire du fonctionnement solaire, c'est trop pour le métabolisme humain…»

M. Marsan, le psychologue tchèque Ivan David estime que le passage à l’heure d’été perturbe une personne sur dix. Dans une enquête publiée sur le site Internet du quotidien Mlada fronta Dnes, Idnes.cz, 63% des internautes se sont résolument opposés au changement d’heures, alors que 20% se disent favorables au système actuel. Enfin, 17% des visiteurs du site se sont montrés indifférents. La République tchèque a, elle aussi, son militant contre les changements horaires et le stress provoqué, paraît-il, par ceux-ci : un certain Stanislav Pecka, boulanger de Sobětuchy, une petite commune à l’est de Prague. Après avoir envoyé plusieurs lettres de protestation aux gouvernements tchèques, il vient enfin de trouver un soutien politique : celui d’un conseiller de sa région.

« Ma question va vous paraître un peu bête, mais je n'ai pas trouvé la reponse sur les différents dictionnaires tchèques présents en ligne. Des amis m'ont fait découvrir votre chanteur le plus connu : Karel Gott. Que veut dire le titre de sa chanson : « Kam se schoulíš », demande Florent Borghese. Une rapide initiation au tchèque alors, à la fin de ce Courrier des auditeurs...le verbe « schoulit se » signifie se blottir, se ramasser sur soi-même. ‘Kam’ est un adverbe et veut dire ‘où’. « Kam se schoulíš » pourrait-on alors traduire comme « Où (entre quels bras) est-ce que tu te blottira »... Où vas-tu te réfugier ?

C’est sur cette note romantique que se termine le Courrier des auditeurs de cette semaine. Merci pour vos lettres, e-mails, remarques et suggestions. A bientôt !