Week-end sportif

Nicole Vaidisova et Amélie Mauresmo, photo: CTK
0:00
/
0:00

Tennis : l'Open d'Australie, pour les Tchèques, c'est déjà fini ! Les deux dernières joueuses encore en course, Iveta Benesova et Nicole Vaidisova, n'ont pas pesé bien lourd face à la revenante Martina Hingis et à Amélie Mauresmo - Ski de fond : aux prochains Jeux d'hiver de Turin, Katerina Neumannova voudra compléter sa collection de quatre médailles olympiques avec le seul métal qui lui manque : l'or !

Tennis : l'Open d'Australie, pour les Tchèques, c'est déjà fini !

Nicole Vaidisova et Amélie Mauresmo,  photo: CTK
Les deux dernières joueuses encore en course, Iveta Benesova et Nicole Vaidisova, n'ont pas pesé bien lourd face à la revenante Martina Hingis et à Amélie Mauresmo.

Bien qu'handicapée par un torticolis, la Française, tête de série n° 3 du premier tournoi du Grand Chelem de la saison, n'a laissé aucune chance, ce lundi, en huitième de finale au grand espoir du tennis féminin tchèque, qui, à 16 ans seulement, continue donc son apprentissage du haut niveau. Sous le soleil brûlant de Melbourne, Amélie Mauresmo a même pu faire quelques précieuses économies d'énergie en vue du prochain tour en balayant son adversaire, tête de série n° 16, en à peine 52 minutes et deux petits sets vite expédiés sur le même score (6-1 ; 6-1). Incapable de rentrer dans le rythme d'un match qui promettait pourtant beaucoup et trahie par un service défaillant, Nicole Vaidisova a accumulé pas moins de 34 fautes directes, ne trouvant jamais la solution au jeu varié de son aînée de dix ans, finaliste de l'épreuve en 1999.

Nicole Vaidisova,  photo: CTK
Quant à, Iveta Benesova, 42e joueuse mondiale, qui avait causé la surprise au deuxième tour en éliminant la Française Marie Pierce, elle avait fait ses adieux à la compétition deux jours plus tôt, dès le troisième tour, dominée par Martina Hingis en deux manches (6-4 ; 6-1). La Suissesse, qui, à 25 ans, effectue son grand retour sur le circuit après trois années passées en retrait, a profité du manque d'expérience de la joueuse tchèque pour prendre le dessus à la fin du premier set puis imposer son jeu lors du second.

Une nouvelle fois, donc, malgré les progrès enregistrés la saison dernière par Tomas Berdych chez les hommes et Nicole Vaidisova chez les femmes, aucun joueur tchèque n'a donc dépassé le stade des huitièmes de finale lors d'un tournoi du Grand Chelem. Il faudra désormais attendre la terre battue de Rolland-Garros en mai prochain pour espérer un retour sur le devant de la scène mondiale du tennis tchèque.

Ski de fond : aux prochains Jeux d'hiver de Turin, Katerina Neumannova voudra compléter sa collection de quatre médailles olympiques avec le seul métal qui lui manque : l'or !

Claudia Künzel,  Beckie Scott et Katerina Neumannova,  photo: CTK
Katerina Neumannova, grand espoir de médaille tchèque aux prochains Jeux olympiques d'hiver de Turin, a terminé troisième de l'épreuve de poursuite disputée samedi à Oberstdorf, en Allemagne, et comptant pour la Coupe du monde. Victime d'une chute à l'approche de l'arrivée alors qu'elle était en lutte pour la victoire finale, la Tchèque a terminé à 15'' de la vainqueur, la Canadienne Beckie Scott, l'Allemande Claudia Künzel montant, pour sa part, sur la deuxième marche du podium. A la descente de celui-ci, Katerina neumannova est revenue sur cet incident de course :

« Je n'ai pas de chance à Oberstdorf. J'étais déjà tombée ici l'année dernière lors des Championnats du monde, mais c'était juste après le départ groupé. Cette fois, j'ai été victime de la chute alors que je tentais de dépasser les deux concurrentes devant moi pour me placer en tête du groupe avant la dernière montée et l'arrivée. Je ne sais pas exactement ce qui s'est passé : je pense que le ski ou le bâton de Claudia Künzel a accroché mon ski et j'ai été déséquilibrée. Mais c'est peut-être aussi une erreur de ma part, et quoiqu'il en soit, il n'y avait aucune intention de gêner l'autre. En un mot, il m'est arrivé ce qui arrive parfois lors des départs donnés en groupe, mais j'espère que cela ne m'arrivera pas à Turin. »

A un peu plus de deux semaines de l'ouverture des Jeux, la skieuse tchèque a déjà pris la direction de Turin, où elle entend se préparer à la réalisation du couronnement de sa carrière : une victoire olympique, elle qui possède quatre médailles, mais aucune d'or. Katerina Neumannova prendra le départ du 30 kilomètres style libre, du 10 kilomètres style classique et de la poursuite, épreuve avec un circuit de 7,5 km parcourru une première fois en style classique, puis une seconde en style libre.

« Le programme d'entraînement sera conçu de telle manière à ce que je me prépare pour chacune des trois épreuves, a-t-elle expliqué. Je pense que c'est mieux ainsi, je ne peux pas concentrer tous mes espoirs de médaille sur une seule course, car il suffit d'un détail, une chute comme aujourd'hui ou le mauvais temps, pour perdre toute chance de gagner. Je vais donc aborder les courses en leur accordant la même importance. De toute façon, lorsque vous êtes en forme, peu importe la distance ou le style... »