Zlin a dévoilé une statue à la mémoire de Jan Antonin Bata

Томаш Батя (Фото: ЧТК)

La ville morave de Zlin, où la marque mondialement connue Bata a vu le jour au début du XXe siècle, a dévoilé une statue à la mémoire de Jan Antonin Bata, frère du fondateur de l'empire de la chaussure, Tomas Bata. La date de la cérémonie n'a pas été choisie par hasard : le 2 mai, 60 ans se sont écoulés depuis le jugement prononcé par le tribunal national révolutionnaire contre Jan Antonin Bata, le condamnant, par contumace, à 15 ans de prison et à la confiscation de ses biens pour collaboration avec les nazis.

Tomas Bata junior, photo: CTK
Sa culpabilité reposait sur le fait qu'il ne s'était pas déclaré publiquement partisan de la résistance contre les nazis. Le dévoilement de la statue a eu lieu dans le cadre d'une conférence de deux jours ayant pour objectif de réhabiliter le nom de Jan Antonin Bata. La famille Bata cherche à réhabiliter son nom depuis des années. C'est notamment son neveu, Tomas Bata junior, installé au Canada, qui demande la révision du procès de son oncle qui, après la mort tragique de son père, a dirigé la société, et ce afin que l'honneur de toute la famille soit réhabilité. Car, comme il dit, la condamnation injuste de Jan Antonin constitue une tâche à sa réputation. Son effort est soutenu par la Confédération des prisonniers politiques, qui, à titre posthume, a admis en son sein Jan Antonin Bata. Tomas Bata espère que le complot communiste de 1947 sera réexaminé : « mon oncle était un grand patriote », a-t-il déclaré, mardi, à Zlin, où il s'est rendu depuis Toronto spécialement pour l'occasion.

Photo: CTK
D'autres membres de la famille Bata fixés au Brésil, où Jan Antonin s'est enfui en 1941 devant les nazis et où il est mort en 1965, étaient également présents à Zlin. Ainsi, sa petite-fille, Dolores Bata Arambasic, qui a dévoilé la statue, s'est dite émue de ce que la mémoire de Jan Antonin reste toujours présente dans la ville et a remercié la mairie de soutenir les efforts de vue de sa réhabilitation :

« Je suis heureuse que nous vivions à une autre époque, plus heureuse, et que les choses bougent dans le sens de montrer la vérité... »

La plastique en bronze de Jan Antonin Bata se trouve en face du gratte-ciel, symbole de la gloire de la société Bata, que son fondateur a fait ériger à Zlin à la fin des années 1930.