Appel du ministre de la Culture aux communistes

r_2100x1400_radio_praha.png

Le ministre de la Culture, Pavel Dostal, a invité les communistes à se montrer distants de la grâce accordée par Antonin Zapotocky, président tchécoslovaque dans les années 1953 - 1957, au membre des unités S.S. Max Rostock, condamné pour sa participation personnelle au massacre de la commune de Lidice. Le ministre a lancé cet appel à un acte de piété à l'occasion du 59e anniversaire de l'anéantissement de Lidice. La commune avait été rasée par les nazis le 10 juin 1942 pour la prétendue collaboration avec des parachutistes tchèques, auteurs de l'attentat contre le protecteur du Reich en Bohême-Moravie, Reinhard Heydrich. Ces jours-ci, le Bureau de documentation et d'enquête sur les crimes du communisme a rendu publics les documents secrets dont il découle que Zapotocky avait accordé la grâce à 4 officiers nazis, dont le bourreau de Lidice. Le chef du parti communiste, Miroslav Grebenicek, n'a réagi, pour l'instant, ni aux documents révélés, ni à l'appel du ministre Dostal. Toute réaction serait prématurée, faute d'informations, a-t-il déclaré.