Avenir incertain pour les Gripen en Tchéquie

Gripen, photo: www.army.cz

La Chambre des députés vient de refuser, en seconde lecture, le projet gouvernemental concernant l'achat de chasseurs supersoniques pour l'Armée tchèque. Les raisons et les conséquences possibles de ce refus par Alain Slivinsky.

Il n'est pas courant qu'un projet de loi soit refusé, en seconde lecture. C'est, pourtant, ce qui est arrivé, à la Chambre des députés, mercredi. Le gouvernement social-démocrate présentait le projet de loi sur l'achat de 24 chasseurs supersoniques, les Gripen, des avions ultramodernes produits par un consortium à participation britannique et suédoise. Il semblait que rien ne pourrait arrêter l'adoption du projet, en dépit des efforts du Parti civique démocrate. Ce dernier n'ayant pas reçu un soutien suffisant pour faire capoter, définitivement, le projet, les députés quittèrent, en partie, la salle d'audience. Mal leur en pris, car c'est ce moment que le député communiste, Karel Vymetal, choisit pour présenter un renvoi du projet en troisième lecture ! La majorité présente vota le renvoi : 86 contre 171. Le plus malheureux fut, certainement, le Premier ministre, Milos Zeman qui, souffrant d'une blessure à la jambe, ne

Jaroslav Tvrdik, photo: CTK
réussit pas à revenir à temps. En définitive, son absence fut la cause du renvoi du projet de loi, au grand dépit du ministre de la Défense nationale, Jaroslav Tvrdik. Les opinions, sur la modernisation de l'armée de l'air, diffèrent. Pourtant, tout le monde est bien d'accord, à part les communistes : elle est indispensable, mais l'achat des supersoniques Gripen n'est pas à l'ordre du jour pour le leader de l'opposition, le Parti civique démocrate. Le temps presse, car l'option sur le contrat d'achat se termine à la fin du mois de juin, et les législatives auront lieu les 14 et 15 juin. Il ne s'agit pas d'une petite affaire, mais du contrat le plus important jamais conclu dans le domaine militaire - 2 milliards d'euros !

Les députés ont décidé que le projet de loi doit être examiné d'ici au 3 mai. Le parti civique démocrate n'est pas contre. Les chrétiens-démocrates, qui ont voté pour, avec les sociaux-démocrates pensent que si la Chambre n'était pas capable de se décider, en temps voulu, sur l'achat des chasseurs supersoniques, cela voudrait dire qu'elle abandonnerait le problème de la modernisation de l'Armée tchèque pour plusieurs années. Rappelons que seuls les communistes sont résolument contre l'achat des chasseurs. Le Parti civique démocrate est pour l'horizon de 2010, l'Union de la liberté-Union démocratique est divisée. Le ministre de la Défense nationale et l'état-major de l'armée ont de bonnes raisons de se lamenter : l'armée de l'air ne possède que 4 MIG-21 opérationnels !