Biathlon sans spectateurs en Tchéquie : « comme du sexe sans orgasme ! »

Nové Město na Moravě, photo: ČTK / Luboš Pavlíček

La caravane internationale du biathlon fait escale dans la ville de Nové Město na Moravě du jeudi 5 au dimanche 8 mars. Théâtre de la 8eme étape de la coupe du monde, l’épreuve est maintenue mais se disputera sans spectateurs, en raison du coronavirus, a annoncé lundi le gouvernement tchèque. Cette annonce fait suite à l’apparition de premiers cas de coronavirus dans le pays.

Nové Město na Moravě, photo: ČTK / Luboš Pavlíček

« Le public ne pourra pas venir cette semaine assister aux épreuves de biathlon prévues à Nové Město, en raison du coronavirus » a déclaré le Ministre de l'Intérieur Tchèque Jan Hamáček. « C'est une décision prise au plus haut niveau de l'état, les organisateurs devront s'adapter et faire face à la situation. D'autres évènement sportifs pourraient être impactés cette semaine, notamment les matches de football. » a-t-il poursuivi.

Nové Město na Moravě, photo: ČTK / Luboš Pavlíček
Vice-président de l’IBU (International Biathlon Union), président de la Fédération tchèque et président du Comité d’organisation de la compétition, Jiří Hamza, avait quant à lui d’ores et déjà invité les supporters italiens à ne pas effectuer le déplacement.

Le maire de la ville Michal Šmarda (ČSSD) a fait par de ses inquiétudes sur les conséquences financières importantes, alors que plus de 100 000 personnes étaient attendues sur la neige tchèque :

« Nous étions préparés à deux scénarios possible : soit l’annulation pure et simple des épreuves, soit leur maintien. La décision prise coupe la poire en deux et on ne sait pas vraiment quelles conséquences elle va avoir. »

Le Premier ministre Andrej Babiš s’est prononcé en faveur d’éventuelles compensations financières à définir prochainement.

Une décision qui fait polémique chez les biathlètes

Michal Krčmář, photo: Steffen Prößdorf, CC BY-SA 4.0
Du côté des sportifs, Martin Fourcade a critiqué la décision des autorités tchèques sur le réseau social Twitter et relevé son « incohérence ». « Les fans tchèques ne pourront pas assister aux épreuves alors qu'il n'y a aucun souci pour que la caravane du biathlon se rende là-bas alors que nous étions tous en Italie il y a seulement 7 jours », a écrit le champion français.

Le biathlète tchèque Michal Krčmář est sur la même longueur d’ondes. Selon le médaillé olympique d’argent du sprint, qui exprime sa frustration sur les réseaux sociaux, « ce sera comme du sexe sans orgasme ! ». Il explique :

« Cette décision est la pire décision possible. Tant qu’à annuler il faut tout annuler. M’imaginer en train de faire la course devant des tribunes vides est une perspective bien triste, surtout quand on connaît l’atmosphère qu’il peut y avoir ici. Je ne me réjouis plus du tout. J’espère que l’Etat a la certitude d’avoir pris la bonne décision. »

Nové Město, première des trois batailles pour la victoire finale

Nové Město na Moravě, photo: ČTK / Luboš Pavlíček
Leaders du classement général provisoire de la coupe du monde, les Français Martin Fourcade et Quentin Fillon-Maillet seront bien présents, pour ce qui constitue le plus gros évènement de sport d’hiver en République tchèque. La délégation tricolore peut aussi compter sur Emilien Jacquelin et Simon Desthieux qui ont contribué à la victoire du relais masculin à Antholz, en Italie, il y a deux semaines.

À la lutte pour son huitièmeglobe de cristal, Martin Fourcade entend bien lancer son sprint final alors qu’il ne restera plus que deux étapes après celle de Nové Město, à Helsinki et Oslo. En terres tchèques, le triple champion olympique devra se méfier, entre autres, du Norvégien Johannes Boe, récent vainqueur de la mass start.

Côté tchèque, les chances de médailles, bien qu’infimes, devraient reposer sur Eva Kristejn Puskarčíková, Markéta Davidová, Ondřej Moravec ou encore Michal Krčmář, eux qui ensemble ont décroché la 3eme place du relais mixte le 14 février dernier.

Six courses sont prévues dans la station tchèque jusqu’à dimanche : sprint, relais et mass start messieurs et dames.