Cosmos Discovery : une exposition à Prague sur l’histoire de la conquête spatiale

/vystavy/cosmos_discovery.jpg

L’exposition Cosmos Discovery au Centre des expositions de Prague présente au public une collection d’objets issus de diverses missions spatiales.

L’exposition Cosmos Discovery, photo: Améline Roussel

Cette exposition est le fruit de la collaboration entre la NASA, le Musée Cosmosphere situé au Kansas aux Etats-Unis, le Centre d’Education de Prague et de plusieurs experts tchèques. Suite à la fermeture provisoire de l’exposition en mars en raison du Covid-19, les organisateurs ont décidé de la prolonger  jusqu’à la fin du mois d’octobre. Romana Jedličková en est une des organisatrices.

« L’idée vient de Vilém Durych et du directeur de production Peter Suchánek qui ont décidé d’apporter cette exposition à Prague lorsqu’ils ont découvert le concept. Ils sont alors allés aux États-Unis, à la NASA et au Musée Cosmosphere, musée qui contient le plus d’artefacts sur l’espace. Le directeur a créé le plan de l’exposition et sa construction a mis deux ans. »

L’exposition Cosmos Discovery, photo: Améline Roussel

L’exposition débute avec la présentation du roman d’anticipation De la Terre à la Lune de Jules Verne publié en 1865 ainsi qu’avec les premières inventions de missiles au début du XXème siècle. Ensuite, on peut observer les différentes missions spatiales menées principalement par les Etats-Unis et l’URSS à l’époque de la guerre Froide. Parmi les objets, vous aurez l’occasion de voir des combinaisons spatiales, des modèles de vaisseaux spatiaux et de fusées. Mais pas uniquement.

« Il y a bien-sûr l’histoire des pilotes et de leurs vols dans l’espace, mais on peut également observer l’évolution de la technologie à travers le temps. Ce n’est pas seulement sur les personnes ou les fusées, mais aussi sur les ordinateurs et les différentes technologies utilisées encore aujourd’hui. Par exemple, le velcro (plus couramment appelé scratch) a été utilisé pour les missions dans l’espace. Et maintenant, tout le monde porte ça sur les chaussures ou les gilets. »

A l’entrée, chaque visiteur reçoit une carte correspondant au profil d’un astronaute.  Cela permet ainsi de se mettre à leur place, tout en apprenant davantage de choses à leur sujet et sur les missions menées par le passé. A la fin de l’exposition se trouve également le camp d’entrainement des astronautes, où vous pouvez tester, par exemple, le gyroscope.

L’exposition Cosmos Discovery, photo: Améline Roussel

« Je pense que tous les enfants ont rêvé un jour d’être astronaute ou cosmonaute. Dans chaque exposition que nous créons, nous voulons nous rapprocher des gens, les intégrer au sujet. Si tu reçois une carte, tu deviens un des astronautes. Il y en dix-huit en tout. »

Parmi eux, Youri Gagarine, le premier homme à avoir effectué en vol dans l’espace en 1961, Valentina Terechkova, la première femme à avoir été dans l’espace en 1963, ou encore Laïka, la célèbre chienne du programme spatial soviétique qui a été le premier être vivant en orbite autour de la Terre, en 1957.

L’exposition Cosmos Discovery, photo: Améline Roussel

« L’exposition est faite pour tous les âges. Nous disons que ça va de 0 à 99 ans, car il y a un programme pour les enfants, des feuilles de travail pour les groupes d’étudiants ainsi que des programmes et différents événements pour les adultes et les seniors. Tout le monde est le bienvenu. Toute l’exposition est en tchèque et en anglais. Nous avons également des guides audio. Il y a une version pour adulte, connectée à chaque galerie, donc on peut lire mais aussi écouter. Et il y a une version pour les enfants où un vieil astronaute parle à l’enfant qui  découvre l’espace d’une façon amusante.  Cela leur permet d’apprendre facilement l’histoire. »

Bien-sûr, les cosmonautes russes et les astronautes étatsuniens sont présents au sein de Cosmos Discovery, mais Vladimír Remek, le premier et pour l’instant le seul cosmonaute tchèque, est également mis à l’honneur.

L’exposition Cosmos Discovery, photo: Améline Roussel

« Dans le passé, il y avait deux célèbres cosmonautes qui étaient entrainés pour aller dans l’espace, Vladimír Remek et Oldřich Pelčák. Mais seul Remek a pu y aller. Il est venu il y a deux ans lorsque l’exposition se tenait à Brno. Lorsqu’on lui demande ce qu’il a préféré, il répond la vue lorsqu’on regarde la Terre depuis l’espace. »

« La République tchèque est un petit pays, mais le gouvernement donne de l’argent pour l’exploration spatiale, et il y a des entreprises qui développent des petite particules utilisées pour les satellites et autres gadgets qui sont dans l’espace. Donc même si nous sommes un petit pays, nous essayons d’être dans le top du développement. »

L’exposition Cosmos Discovery, photo: Améline Roussel

Crée il y a 4 ans, l’exposition s’est déjà tenue à Riyad en Arabie Saoudite, à Lisbonne, Rome, Bratislava, et Brno. Au fil des ans, des  mises à jour s’imposent et c’est pourquoi la dernière salle présente divers projets concernant Mars mais aussi la sonde solaire Parker envoyée dans l’espace en 2018 par la NASA afin d'étudier la couronne solaire. Avec la privatisation de la conquête spatiale, ce sont également des projets comme l’entreprise Space X d’Elon  Musk qui sont exposés au public.

http://www.cosmosdiscovery.cz/