Czech made : Zetor

Zetor 25A, photo: Archives de la société ZETOR TRACTORS a.s.

Pour beaucoup de Tchèques, la marque Zetor est synonyme du mot tracteur. Le premier tracteur Zetor est sorti de la chaîne de montage de l’usine Zbrojovka de Brno il y a 75 ans, le 15 mars 1946. Au cours des décennies suivantes, Zetor est devenu l’une des marques tchèques les plus célèbres et l’un des plus grands articles d’exportation de la Tchécoslovaquie. À son apogée dans les années 1970, l'entreprise produisait plus de 77 000 tracteurs par an et les exportait pratiquement partout dans le monde.

0:00
/
0:00

Les actualités cinématographiques tchécoslovaques dans les années 1950 montre des images d'une jeune fille tibétaine de 17 ans conduisant le premier modèle du tracteur Zetor, le Z25, sur un champ au pied des collines de l'Himalaya. C’est ce premier modèle, l’emblématique Z25, qui est devenu le plus gros article d’exportation de la marque, avec plus des deux tiers de sa production destinés aux marchés étrangers.

Zetor en TIbet,  photo: ČT24

L'histoire des tracteurs Zetor a commencé dans la période d'après-guerre, lorsque l'industrie tchécoslovaque a été confrontée au défi de construire un tracteur bon marché et de poids réduit qui conviendrait à la production de masse. La tâche a été confiée à l'ingénieur en mécanique František Musil de Zbrojovka Brno, qui n'a eu que six mois pour trouver une solution.

František Musil,  photo: Archives de la société ZETOR TRACTORS a.s.

Les concurrents pour le rôle de seul futur fabricant de tracteurs étaient Zbrojovka Brno et Škoda Pilsen. C’est le prototype « Z » de Musil, doté d’un moteur diesel à deux cylindres de 26 chevaux, qui est sorti vainqueur, marquant la naissance de la célèbre marque tchèque. Dominik Moser travaille aujourd’hui au département des relations publiques de la société Zetor :

« En termes de construction, c'était un tracteur très moderne en son temps. La solution technique et la durée de vie du moteur ont dépassé la plupart de ses concurrents.

C'était l'un des premiers tracteurs avec un changement de vitesse. Sa vitesse maximale atteint 32 km/h, soit environ 12 km/h de plus que ses concurrents. Donc, il n'y avait vraiment pas de concurrence mondiale à l'époque. »

Zetor 25 de l’année 1946,  photo: Archives de la société ZETOR TRACTORS a.s.

Zbrojovka Brno a produit son premier modèle Zetor Z25 le 15 mars 1946. Cinq mois plus tard, la Chambre de commerce et d'industrie tchécoslovaque a enregistré la marque Zetor.

Il s'agissait d'une transcription de la lettre « Z », utilisée dans le logo de l'usine d'ingénierie de Brno Zbrojovka, combinée avec les deux dernières lettres du mot « tracteur », « traktor » en tchèque.

Zetor 25A,  photo: Archives de la société ZETOR TRACTORS a.s.

Elevateur hydraulique et injection directe

Depuis le lancement de sa fabrication en 1946 jusqu'au début de sa production en série en 1961, la société a produit plus de 160 000 Zetor 25. Plus de 100 000 d'entre eux étaient destinés aux marchés étrangers, principalement en Pologne, en Belgique, au Danemark mais aussi ailleurs dans le monde.

Zetor 25A en Inde,  photo: Archives de la société ZETOR TRACTORS a.s.

Quelques années à peine après avoir conçu l'emblématique Z25, František Musil et son équipe ont proposé un nouveau modèle, le Z30, qui s'appuyait sur son expérience de la conception de moteurs diesel.

Il est équipé d'un élévateur hydraulique de nouvelle conception et utilise un système révolutionnaire d'injection directe de carburant. Mais bien qu'il ait reçu la médaille d'or à l'exposition agricole de Prague en 1948, sa production a été rapidement interrompue, explique Dominik Moser :

« Zetor a été l'un des premiers au monde à utiliser l'injection directe pour réduire la consommation de carburant. Malheureusement, les autorités communistes ont décidé que des tracteurs de catégories de puissance supérieure étaient nécessaires. Le modèle a été utilisé comme base pour le développement d'un modèle Z35 plus puissant. »

Zetor 3011,  photo: Archives de la société ZETOR TRACTORS a.s.

Une autre étape dans l'histoire de Zetor a été marquée dans les années 1960, lorsque l'entreprise a introduit un concept unique simplifiant considérablement le processus de fabrication et d'entretien, explique M. Moser:

« Les années 1960 ont marqué l'introduction d'un concept unique d'utilisation d'éléments unifiés dans la fabrication des tracteurs, c'est-à-dire l'utilisation de pièces identiques dans différents modèles, ce qui a considérablement simplifié la fabrication et l'entretien des tracteurs. La première série a été suivie par la deuxième puis la troisième série – des engins qui sont encore utilisés aujourd'hui. »

Des tracteurs Zetor,  photo: Kirk,  CC BY-SA 3.0

Au cours des années 1970, Zetor a produit plus de 77 000 tracteurs par an et les a exportés dans 80 pays à travers le monde. Et c'est aussi dans les années 1970, en novembre 1976 pour être précis, que la marque Zetor, déjà mondialement connue, est devenue le nom de l'entreprise.

Pour se développer à l'étranger sans risque de coûts de transport élevés, Zetor a établi des chaînes de montage locales basées sur des contrats de licence avec des fabricants locaux. De telles usines d'assemblage ont été construites en Inde, en Indonésie, en Irak et au Mexique.

Zetor Crystal 8011,  photo: R~P~M,  Flickr,  CC BY-NC-ND 2.0

Dans les années 1970, Zetor a également fourni des tracteurs au Japon. Pour soutenir le travail dans les rizières, ils étaient équipés de roues et d'un système de freinage spéciaux.

L'un des modèles les plus connus produits par Zetor dans les années 1970 a été le modèle Crystal, qui a marqué une autre primauté mondiale, explique Dominik Moser:

« Zetor Crystal a été le premier au monde à être équipé d'une cabine de sécurité. Elle était censée protéger le conducteur en cas de renversement du tracteur. Avant cela, les cabines étaient principalement là pour protéger le conducteur contre les intempéries, mais là il s’agissait d’un véritable élément de sécurité. »

Production arrêtée puis reprise en 2001

Zetor,  photo: Fruitman cz,  CC BY-SA 4.0

Après la révolution de Velours, qui a conduit à la chute du régime communiste en Tchécoslovaquie en 1989, l’entreprise publique a considérablement réduit sa production puis l’a complètement arrêtée en 2000.

En 2001, Zetor a été privatisée et achetée par la société slovaque HTC Holding, qui a sauvé l'entreprise de la faillite et a progressivement repris la production. Dominik Moser :

« En tout, à ce jour, nous avons vendu plus de 1 300 000 articles dans plus de 138 pays à travers le monde. Nous les avons donc vraiment exportés partout. Bien sûr, nous voulons perpétuer cette longue tradition et en même temps, répondre aux demandes des clients. Et nous voulons nous en tenir à nos valeurs fondamentales, à savoir la puissance, la durabilité et l'efficacité. »

Zetor,  photo: MarcelX42,  CC BY-SA 4.0

Grâce à leur durabilité, de nombreux modèles plus anciens de Zetors, y compris les premiers Z25, sont encore utilisés aujourd'hui, non seulement en République tchèque, mais également dans d'autres pays du monde. Beaucoup d'entre eux sont également collectionnés en tant que véhicules de collection, dit M. Moser:

« Nous recevons beaucoup de photos sur nos réseaux sociaux envoyées par des fans. La base de fans est donc énorme et les tracteurs peuvent être vus partout. Il y a même un bar en Finlande dédié à Zetor ».

Martin Havelka et son Zetor 25,  photo: Archives de Martin Havelka

Un de ces fans dévoués de Zetor est Martin Havelka, qui a fait plusieurs expéditions aventureuses avec son modèle de collection Z25A:

Martin Havelka et son Zetor 25,  photo: Archives de Martin Havelka

« Je l'ai acheté à quelqu'un qui en a hérité. Ces tracteurs, fabriqués juste après la fin de la guerre, étaient fabriqués sans cabine. Je suppose que les hommes à l'époque étaient plus durs à la tache qu'aujourd'hui et que le confort n'était pas la chose la plus importante pour eux. Il s'agissait du travail qui devait être fait. »

L’ancien Zetor de M. Havelka s’est rendu non seulement en Suède et dans les pays baltes, mais aussi au sommet de la route la plus haute d’Europe, la route alpine du Gross Glockner en Autriche.

Pour marquer le 75e anniversaire de cette année, la société Zetor a préparé un certain nombre d’événements, dont le lancement d’un site internet spécial, dédié à son histoire : www.zetor75.cz.

mot-clé:

En relation

  • CZECH MADE

    Dans sa nouvelle série, Radio Prague International vous présente quelques-unes de ces inventions tchèques qui ont changé le monde.