Un nouveau modèle de tracteur Zetor va être développé en Inde pour les marchés asiatique et africain

Traktor Zetor (Foto: Silar, Wikimedia Commons, CC BY-SA 4.0)

Le constructeur de machines agricoles Zetor Tractors va coopérer avec la société indienne VST Tillers Tractors sur un projet de développement d’un nouveau tracteur destiné en priorité au marché indien.

Tractor Zetor, photo: Silar, CC BY-SA 4.0
Zetor, dont les usines sont basées dans les environs de Brno (Moravie du Sud), et VST entendent développer un tracteur d’une puissance supérieure à 36 chevaux. Ce nouveau modèle serait ensuite construit directement en Inde. Selon le mémorandum signé récemment par les dirigeants des deux sociétés, il appartiendra ensuite à celles-ci de trouver d’autres marchés en Asie et en Afrique où le tracteur pourrait être exporté.

« Nous attendons de cette coopération qu’elle participe au renouveau de la marque Zetor sur le marché indien, a expliqué le PDG de Zetor Tractors, Martin Blaškovič. Zetour recherchait un partenaire local fort avec une bonne connaissance du marché indien. Nous sommes très heureux d’avoir trouvé un terrain d’entente justement avec VST Tillers Tractors, qui est le leader sur le marché indien dans le secteur des tracteurs de moins de 30 chevaux et des cultivateurs agricoles et qui doit sa renommée à la haute qualité des machines produites. »

Société fondée en 1946, Zetor, qui emploie actuellement 464 personnes (83 autres sont employées dans les six filiales à l’étranger) est bien connu sur le marché indien. Des dizaines de milliers de ses tracteurs traditionnellement de couleur rouge y ont été exportés depuis les années 1960 jusque dans les années 1980. Depuis 2014, la société, propriété de la holding slovaque HTC Investments, est représentée par sa filiale Zetor India. Outre l’Inde, Zetor est présent également sur les marchés britannique, français, allemand, polonais et américain.

En début d’année dernière, en raison de résultats économiques en baisse, Zetor a été contraint de licencier 145 employés. Depuis, toutefois, la reprise de l’activité permet de nouvelles embauches.