Dix ans après la privatisation de l'usine automobile Skoda

r_2100x1400_radio_praha.png

Il y a dix ans, c'était le grand jeu : on privatisait la plus grosse usine automobile tchèque, Skoda. Deux grands de l'industrie automobile étaient en jeu : l'Allemand Volkswagen et le Français Renault. Ce fut Volkswagen qui remporta l'appel d'offre. Ce fut, peut-être, le bon choix, car dix ans après l'entrée du géant allemand à Mlada Boleslav, la ville où se trouve l'usine, on ne constate que des succès... ou presque : un taux de chômage minimum dans la ville et la région, les salaires les plus élevés du pays, l'augmentation du prestige de la marque Skoda, sur les marchés mondiaux, la hausse de la production, de nouveaux modèles... Mais aussi les prix les plus élevés de Tchéquie, des problèmes de circulation, ou dans le domaine de l'environnement. On ne peut nier l'évidence, quand même : les bureaux de placement sont vides, la ville, surtout son centre historique, est toute neuve, les habitants sont satisfaits. Il n'y a pas si longtemps, encore, le régime communiste pensait fermer l'usine. Heureusement ceci est relégué au passé.