JO d'hiver de Turin : 82 sélectionnés tchèques pour au moins 3 médailles

Milan Jirasek, photo: CTK

Quatre-vingt-deux sportifs représenteront la République tchèque lors des prochains Jeux olympiques d'hiver, qui se tiendront du 10 au 26 février à Turin. Un nombre record pour une sélection rendue publique, jeudi, par le Comité olympique tchèque (COV) qui, selon son président, Milan Jirasek, considérera le bilan comme « positif » au retour d'Italie avec « au moins trois médailles ».

Milan Jirasek, photo: CTK
Le hockey sur glace, le biathlon, le ski alpin, le ski de fond, le ski acrobatique, le snowboard, le combiné nordique, le saut à skis, le bobsleigh, la luge, le patinage artistique, le patinage de vitesse et le short track : telles sont les treize disciplines, parmi les quinze inscrites au programme olympique, dans lesquelles les couleurs tchèques seront représentées. Avec quatre-vingt-deux engagés, dont vingt-trois hockeyeurs, la République tchèque disposera donc d'une équipe plus nombreuse de six éléments que celle de la Chine ! « Il s'agit de l'équipe de République tchèque olympique la plus importante de l'histoire pour les Jeux d'hiver, mais c'est aussi, je pense, la plus forte, a expliqué Milan Jirasek. Car nos ambitions aussi sont un record en soi. Nous disposons de plusieurs chances de médailles dans différents sports. Le risque d'échec existe certes, bien entendu, mais toute l'attention ne sera pas concentrée sur une seule discipline et je crois d'ailleurs que nous obtiendrons plusieurs médailles. »

Katerina Neumannova, photo: CTK
Le record de podiums jamais obtenus par les Tchèques remonte aux Jeux de Sarajevo en 1984 avec six médailles, mais aucune d'or. Cette fois, certains d'entre eux pouvant légitimement nourrir les plus hautes ambitions, leur objectif sera donc de faire au moins aussi bien qu'à Salt Lake City, en 2002, avec trois médailles, dont celle d'or d'Ales Valenta en ski acrobatique. « Il est certain que tous les regards seront avant tout tournés vers l'équipe de hockey sur glace, ainsi que sur nos vedettes que tout le monde connaît ici, prévoit ainsi le président du COV. Je citerais donc Katerina Neumannova, Lukas Bauer ou encore Martin Koukal en ski de fond, et Jakub Janda au saut à skis. Mais d'autres peuvent aussi créer la surprise et se classer au moins parmi les dix premiers. Aujourd'hui, nous avons même une formidable patineuse de vitesse avec Martina Sablikova. Je pense aussi à Nikola Sudova en ski acrobatique... Je suis donc convaincu que nous obtiendrons quelque chose. »

A noter enfin que les Tchèques ont décidé d'installer leur camp de base, « la maison tchèque » comme ils l'appellent, non pas en Italie, mais de l'autre côté de la frontière, à Briançon. « Ce choix nous semblait plus avantageux tant au niveau des transports que d'un point de vue financier. En plus, l'endroit offre de nombreuses possibilités pour se détendre en skiant, tandis qu'en Italie, à proximité des lieux de compétition, les mouvements des visiteurs seront limités. »

Ne reste donc plus qu'à espérer que le bon air frais des Alpes françaises soit bénéfique à Jaromir Jagr, Dominik Hasek, Katka Neumannova, Jakub Janda et Cie...