La peur de la maladie de la vache folle

r_2100x1400_radio_praha.png

Ayant de plus en plus peur de la maladie de la vache folle, les Tchèques cessent d'acheter la viande de boeuf. Les bouchers se plaignent, car la vente de la viande bovine a chuté de moitié, ces dernières semaines, les restaurateurs enregistrant une baisse de 10% de la consommation des plats préparés de cette viande. La situation risque de s'aggraver encore, car, selon Martin Bojar, médecin en chef de la clinique de neurologie à l'Hôpital universitaire de Motol à Prague, ce n'est pas seulement la viande de boeuf qui peut être contaminée mais aussi le porc et la volaille. En République tchèque, pendant ces cinq dernières années, on a enregistré six cas de la maladie Creutzfeldt-Jacob, sans pourtant trouver une liaison entre l'infection et la viande contaminée.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture