La Tchéquie et les OGM

r_2100x1400_radio_praha.png

Le client tchèque devra encore attendre l'année 2002 pour choisir entre des produits génétiquement modifiés ou des produits strictement organiques. En dépit du fait que la loi sur l'obligation d'indiquer sur les emballages des produits s'ils contiennent ou non des OGM entre en vigueur au premier janvier 2001, le ministère de l'Agriculture prépare un projet de décret, qui n'instituerait cette obligation qu'en 2002. D'ici là, le respect de la loi serait bénévole. Raison invoquée ? Un délai offert aux sociétés pour épuiser leurs stocks d'anciens emballages et pour fabriquer les nouveaux avec les informations obligatoires sur les OGM. Naturellement, les associations écologiques, comme Greenpeace, protestent. De son côté, le ministère de l'Environnement n'est pas contre.