Le bâtiment Fanta bientôt rouvert au public

Photo: Archives de Radio Prague

Pour beaucoup de touristes venant dans la capitale tchèque Prague, la Gare principale située à cinq minutes de la place Venceslas est la porte d'entrée de leur visite. La gare, c'est en fait deux bâtiments : le hall, utilisé actuellement par les passagers, a été construit dans les années 1970 et complètement modernisé il y a trois ans. Le bâtiment historique voisin est celui de la gare ancienne remaniée au début du XXe siècle dans le style Art nouveau par Josef Fanta. L'architecte Fanta a donné son nom à cet édifice surplombé d'une coupole pompeuse qui domine la gare, ainsi qu'au café qu'elle abrite. Jusqu'ici fermé pour des travaux de reconstruction, le bâtiment Fanta ouvrira au mois de janvier au public.

Photo: Archives de Radio Prague
En piteux état avant la rénovation, le bâtiment Fanta de la Gare principale admiré jadis par Le Corbusier retrouve sa beauté d'antan. Les restaurateurs ont terminé les travaux de reconstruction des intérieurs de la coupole abritant le café Fanta comme l'annonce une inscription d'origine en lettres stylisées. Tout est à sa place comme en 1909, date de l'inauguration du bâtiment: la grande montre, les onze blasons symbolisant les premières villes européennes, les blasons des trois provinces du pays - la Bohême, la Moravie et la Silésie, la devise en latin Praga mater urbium rappelant que Prague est « la mère de toutes les villes ». Le portrait de l'architecte Josef Fanta y est aussi présent sur un mur. Les murs sont peints dans les mêmes couleurs d'origine : jaune, ocre, beige, rouge et vert. On y retrouve les mêmes statues de Ladislav Šaloun et Stanislav Sucharda, ainsi que les vitraux Art nouveau d'origine. La restauration du bâtiment classé monument culturel a été réalisée par la société italienne Grandi Stazioni, locataire des locaux. Pour l'historien de l'architecture Zdeněk Lukeš, le bâtiment Fanta est un bijou du style Art nouveau :

« C'est sans doute l'une des plus belles gares construites dans le style Art nouveau dans le monde. Peut-être pourrait-on faire un parallèle avec le bâtiment similaire de la gare centrale d'Helsinki. »

L'histoire de la plus grande et plus importante gare ferroviaire de Prague remonte au XIXe siècle. Le 14 décembre 1871, le bâtiment de la gare construit dans le style néo-Renaissance par les architectes Josef Ignác Ullmann et Antonín Barvitius est mis en service. Elle porte d’abord le nom de l’empereur austro-hongrois de l’époque, François- Joseph 1er. Avec l'essor du transport ferroviaire, au début du XXe siècle, la gare est agrandie et rénovée. C’est l’architecte Josef Fanta qui remporte un appel d'offres et qui réalise les travaux dans le style Art nouveau, comme le raconte la guide touristique Alena Krčalová:

Josef Fanta
« Fanta est une personnalité éminente. Mort en 1954, à l'âge de 98 ans, il se range parmi les architectes les plus célèbres de la première moitié du XXe siècle. Hormis l'édifice de la gare centrale, il a réalisé à Prague la maison Hlahol – siège de l'une des meilleures chorales pragoises, le collège universitaire Hlávka ou encore le bâtiment du ministère de l'Industrie et du commerce. Josef Fanta est aussi l'auteur des projets de remaniement de nombreuses églises dans le pays, des projets de meubles et de boîtes dans lesquelles sont déposés les joyaux de la couronne. »

Pour la décoration de l'édifice de la gare, Fanta a invité les meilleurs artistes de l'époque : les sculpteurs Stanislav Sucharda, Ladislav Šaloun, Čeněk Vosmík, et les peintres Václav Jansa et Viktor Stretti. La gare principale a eu l'honneur d'accueillir plusieurs personnalités célèbres, ainsi que le rappelle Alena Krčalová :

Le café Fanta, photo: Archives de Radio Prague
« En 1918, le président de la République Tomáš Garrigue Masaryk a été ovationné sur le quai de la gare Wilson par des foules saluant son retour des Etats-Unis. La gare a accueilli le célèbre architecte parisien Le Corbusier, l'inventeur et scientifique américain Thomas Alva Edison, ainsi que Charlie Chaplin, l'un des plus populaires acteurs d’Hollywood qui a offert aux représentants de la ville de Prague son chapeau melon et ses fameuses chaussures. »

Au fil du temps, la capacité du bâtiment Fanta est devenue insuffisante. Dans les années 1970, la station a été agrandie avec un nouveau hall d'arrivée et de départ :

Photo: Archives de Radio Prague
« La construction du hall utilisé par les passagers, d'une superficie de plus de 18 000 mètres carrés, a été achevée en 1979. Au départ, la démolition de l'ensemble des bâtiments historiques de la gare a été envisagée. Heureusement, les diverses associations pour la protection du vieux Prague l'ont empêché, en imposant l'inscription du bâtiment sur la liste de monuments protégés. »

Plusieurs fois dans son histoire, la gare change de nom. Après la fondation de la République tchécoslovaque indépendante, en 1918, elle devient la gare Wilson en hommage au président américain. Renommée la Gare principale de Prague dans les années 1950, plusieurs initiatives demandent, après 1989, qu’elle reprenne son nom d'origine. C’est ce qu’observe Alena Krčalová :

« La gare devait être rebaptisée du nom du président Wilson à l'occasion de la venue à Prague du président George Bush, le 17 novembre 1990. Or finalement, le nom de la gare est resté sans changement pour éviter les complications que cela aurait impliqué. Elle s'appelle toujours la Gare principale de Prague, avec toutefois un petit complément que certains ajoutent: la gare du président Wilson. »

Photo: Kristýna Maková
Lors de la recherche d'un nouveau rôle pour le bâtiment historique Fanta, la société Grandi Stazioni, qui a obtenu le bail de la gare pour une période de trente ans, a même envisagé d'y exposer les vingt tableaux monumentaux de l'Epopée slave du peintre Alfons Mucha. Une idée rejetée par la municipalité de Prague, mais saluée, en revanche, par l'architecte Zdeněk Lukeš :

« J'ai trouvé assez géniale cette idée, du fait notamment que cela ferait un énorme plaisir aux deux protagonistes, car Fanta et Mucha étaient deux grands amis. »

Les toiles de grandes dimensions de l'Epopée slave ne seront donc pas exposés dans le bâtiment Fanta : les vitraux en couleurs ornant la coupole font pourtant penser à ceux créés par Mucha, tout comme d'ailleurs tout le style de ces locaux que le public pourra admirer au début de l'année prochaine. Quant au café Fanta, son inauguration est prévue au printemps 2014.

Photo: Archives de Radio Prague
Le bâtiment historique de la gare a beaucoup souffert de l'édification d'une voie rapide qui traverse la capitale du nord au sud et qui l'a coupé du centre-ville et modifié la vue de la coupole et des deux tours qui coiffent l'entrée. Ceci devrait changer, comme l'assure le porte-parole de Grandi Stazioni selon lequel la société projette d’aménager l'espace devant la gare avec peut-être l'édification d'un pont ou d'un passage pour piétons. La société promet également de rénover l'immense construction du baldaquin vitré en fer forgé de style Art nouveau qui enjambe les quais de la gare.