Le dédommagement des déportés de travail

r_2100x1400_radio_praha.png

Le dernier obstacle empêchant le dédommagement des déportés de travail pendant la Seconde Guerre mondiale vient de tomber. Mercredi, le Bundestag a fini par donner son aval au paiement de 10 milliards de DEM qui seront répartis entre environ 1 million de victimes, dont la majorité vit en Europe centrale et orientale. En République tchèque, le dédommagement concerne environ 80 000 personnes, alors que le nombre des Tchèques déportés était de 640 000 personnes. Les négociations sur le dédommagement, accompagnées de procès et luttes législatives, ont duré deux ans. Elles ont été freinées notamment par des entreprises allemandes qui devaient dédommager. Ces dernières réclamaient, en effet, les garanties que ces dédommagements ne soient plus suivis par d'autres réclamations financières.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture