Le musicologue Guy Erismann publie un livre sur la musique tchèque

r_2100x1400_radio_praha.png

Dvorak, Smetana, Janacek, Martinu - quatre grands noms de la musique tchèque mais aussi quatre livres que le musicologue français, Guy Erismann, a consacrés à ces compositeurs. Aujourd'hui il récidive avec "La musique dans les pays tchèques". Vaclav Richter.

Ce grand livre de 600 pages, qui sort aux éditions Fayard, est le premier ouvrage sur la musique tchèque d'une telle envergure rédigé par un Français. Déjà pendant sa longue carrière à Radio France et à France Culture, Guy Erismann ne cessait de donner des preuves de son intérêt pour les auteurs modernes et les oeuvres inconnues. Depuis les années soixante, il fait connaître au lecteur francophone les sommets de la musique tchèque. Son dernier ouvrage, qui vient d'être présenté au Centre tchèque à Paris, n'est pas un simple catalogue d'auteurs et de leurs oeuvres mais il donne un tableau plus complexe de la société et de l'histoire des pays de la couronne tchèque. L'auteur voue d'ailleurs un grand intérêt aux connections entre l'histoire et la musique. A son avis, il est très intéressant de suivre les carrières quasi simultanées des compositeurs aussi différents qu'étaient Smetana et Dvorak, et plus tard, Janacek et Martinu. Il est convaincu que la musique a joué un rôle très important dans l'évolution de la société tchèque et a été un élément qui soudait les individus en une collectivité. Il n'oublie pas dans son livre Gustav Mahler, natif de Kaliste en Moravie, et évoque certains événements majeurs de la vie musicale tchèque dont, par exemple, les séjours de Mozart à Prague. Il n'oublie pas non plus l'histoire récente de la musique tchèque et consacre trois chapitres à la musique tchèque de l'après-guerre.

Il est évident que les activités et les ouvrages de Guy Erismann ont largement contribué à la promotion de la musique tchèque en France. En 1969, lorsqu'il publiait sa monographie de Dvorak, on ne connaissait en France que la 9ème symphonie de ce compositeur. De nos jours, rien qu'au cours de cette saison, son opéra Rusalka - l'Ondine aura été au programme de deux grands théâtres lyriques français.