Les élections tchèques et la promotion de la francophonie par la radio

Bohuslav Sobotka, Petr Nečas, Karel Schwarzenberg, Vojtěch Filip, Radek John, photo: CTK

Nous sommes heureux de vous retrouver dans cette rubrique hebdomadaire, réservée à vos lettres, courriels, à vos réactions à nos programmes, ainsi qu’à vos questions ou remarques liées à la vie quotidienne des Tchèques.

Photo: CTK
Commençons donc aujourd’hui par le commentaire de notre auditrice parisienne Martine Hildebrandt sur le résultat des élections législatives organisées il y a tout juste une semaine en République tchèque :

« Je pense que la droite tchèque (avec le soutien de certains medias) a joué sur la peur des gens (la crise), pour contrer les partis de gauche. Ces partis de gauche représentés comme le diable, qui creuseraient la dette tchèque. Si la gauche réunie n'a pas gagné, ce n'est pas pour autant que le peuple tchèque, dans son ensemble, approuve la politique menée par la droite et qu'il lui fasse confiance maintenant, par un revirement d'opinion, miraculeux. Ce peuple tchèque confronté sans cesse à la remise en cause de leurs acquis sociaux. Confronté aux injustices fiscales. Une politique menée qui a favorisé une minorité et appauvrit davantage le reste de la population.

Gagner des élections en jouant sur la peur des gens, ce n'est pas une méthode très glorieuse. Dans une crise, il faut toujours trouver des boucs émissaires. Ce qui évite de faire son autocritique, pour commencer. Ce peuple tchèque qui souffre comme l'ensemble des populations de la communauté européenne…(...)»

René Durand d’Orvault, en France, nous a écrit le 18 mai :

Photo: CTK
« La réception est toujours bonne. Malheureusement les nouvelles que vous donnez ne sont pas bonnes : la Moravie souffre encore des inondations, c’est bien triste. Le panorama de ce soir était intéressant, mais il est vrai que les sciences sociales ne sont pas accessibles à tout le monde, dans leur présentation actuelle, du moins. »

Passons à la lettre de Jean Pierron de Clermont-Ferrand :

« Après avoir parlé des semaines des inondations en Vendée – voilà que la République tchèque en souffre aussi, mais on ne dit rien ! Heureusement qu’il y a la radio. (...) J’ai un grand plaisir de vous envoyer un rapport d’écoute avec toujours l’intérêt de découvrir votre vie. Veuillez me pardonner de ne pas vous en envoyer plus souvent. Si tous les jours j’écoute plus de 50 stations qui émettent en français, je n’ai pas le temps de rédiger à chaque fois un petit texte... D’abord à 86 ans on est moins dynamique qu’à 30 ! De plus étant retraité de l’éducation spécialisée, j’ai l’impression d’avoir plus de travail qu’avant ! Mais surtout avec 54 descendants, c’est l’invasion permanente : visites, repas, coup de téléphone... J’espère un jour avoir la visite d’un amis de chez vous... »

M. Pierron, nous vous saluons également ! Vous nous informez aussi de la tenue d’un Concours international d’écoute des programmes en français des radios étrangères, lancé par le Radio DX Club d’Auvergne. « Ce Concours », écrivez-vous, « est un moyen d’encourager la découverte des services français et de les rejoindre le plus amicalement. » Il sera ouvert le jeudi 15 juillet jusqu’au samedi 30 octobre 2010. L’inscription est gratuite et devra arriver avant le 15 juillet prochain. Les écoutes doivent être réalisées dans les bandes de 150 kHZ à 30 mHz (ondes longues, moyennes et courtes). Elles ne doivent concerner que des émissions en langue française de stations officielles gouvernementales, privées ou religieuses, sont exclues les stations utilitaires, pirates, clandestines, maritimes ou de radio amateurs. Le concours consiste à obtenir des cartes QSL, des courriels ou des lettres de vérification confirmant les rapports d’écoute des émissions en français. Des diplômes et de nombreux prix seront distribués aux participants. Pour avoir le règlement détaillé, veuillez vous adresser directement au Radio DX Club d’Auvergne.

« Cet après-midi, à l’écoute de France Info, dans la voiture. Superbe voix féerique de Magdalena Kožená, un chant de Vivaldi, une écoute magnifique », écrit Philippe Marsan de Biganos, et il poursuit : « En ce qui concerne la chorale tchèque Carmina, je suis allé également au concert à St-Jean d’Illac, près de Bordeaux, même ressenti que mon correspondant Hervé Brien, excellent ! Et pour Guillaume Narguet : l’air de la Vltava de Smetana est enregistré sur mon téléphone mobile comme sonnerie, ainsi plus présente pour moi la République tchèque au quotidien ! Mais en France, tout le monde ne connaît que la ‘Moldau’... Ah, ces Français ! »

C’est donc en compagnie de la mezzo-soprano Magdalena Kožená que se termine ce Courrier des auditeurs. Merci pour vos lettres et rapports d’écoute, nous saluons en particulier Osamu Aikawa de Japon, André Biot de Belgique, Abdelhamid Djebbari et Mohamed Goumidi d’Algérie, Roger R. Roussel de Canada et Marcel Lecerf de France.