Les femmes dans l'armée tchèque

r_2100x1400_radio_praha.png

La future armée professionnelle tchèque envisage d'employer jusqu'à 20 % de femmes. Maintenant déjà, leur nombre dans l'armée tchèque va augmentant. Notre stagiaire, Lenka Jansova, pour plus d'informations.

Aujourd'hui, elles ne sont plus seulement des employées des postes et télécommunications et des membres du personnel sanitaire. Elles commencent à travailler dans la police militaire, elles deviennent parachutistes et tankistes, elles partent pour des missions étrangères dans les régions de guerre.

La capitaine Eva Macalikova, commandante des parachutistes de Prostejov, est la seule femme, en République tchèque, qui commande une brigade spéciale. « Le chaos, çà m'énerve. L'armée représente pour moi une sorte d'ordre moral, la discipline, les droits et les devoirs », dit-elle. Elle n'a pas d'enfants et elle est persuadée que la famille est incompatible avec la fonction d'une commandante de la brigade spéciale. Mais elle déclare qu'il y a beaucoup de postes dans l'armée pour les femmes désirant avoir une famille.

D'après les psychologues, la présence de femmes dans l'armée peut cultiver les soldats. « C'est agréable de rencontrer une femme bien mise, quand je viens au travail, le matin », déclare le capitain Michal Muka de la garnison de la ville de Prostejov.

Le ministre tchèque de la Défense, Jaroslav Tvrdik, prouve par sa propre vie qu'il n'est pas contre les rapports intimes entre les hommes et les femmes dans l'armée. Son mariage avec la femme avec laquelle il avait servi dans la mission UNPROFOR, en Croatie, est une chose bien connue.

Auteur: Lenka Jansová
lancer la lecture