Les nazillons et les Juifs

r_2100x1400_radio_praha.png

Les néonazis tchèques se mobilisent. Ils préparent pour ce samedi une marche aux flambeaux au quartier juif de Prague.

"Nous voulons rendre hommage aux victimes de l'holocauste," disent les organisateurs de cette manifestation. Néanmoins, leur action ressemble beaucoup aux marches organisées jadis par leurs précurseurs hitlériens. Les représentants de la communauté juive de Prague n'en sont pas dupes et qualifient la marche aux flambeaux de provocation éhontée et cynique. Les néonazis envisagent de faire le tour de l'ancien quartier juif de la capitale tchèque où il y a plusieurs synagogues et le célèbre cimetière juif. Les deux organisateurs principaux de cette manifestation, Petr Kalinovsky et Petr Fryc, ne sont pas des inconnus. On les voit souvent à des manifestations racistes et ils étaient engagés aussi dans le Parti républicain, formation d'extrême droite de Miroslav Sladek. Ils seraient aussi étroitement liés avec le groupe néonazi "La Résistance nationale Prague". Sachant que leurs activités ne sont pas tolérées par la loi, ils cherchent à les déguiser. Lorsqu'on demande à Petr Kalinovsky pourquoi on organise une telle manifestation dans le quartier juif, il répond: "Je ne représente aucune organisation, ce n'est que mon affaire privée..." et d'ajouter que l'holocauste n'était pas seulement le malheur des Juifs mais que c'est aussi le massacre des Palestiniens qui se poursuit au Proche-Orient. Le président de la Communauté juive de Prague, Tomas Jelinek, refuse une telle rhétorique. "Plusieurs fois nous avons vu déjà cette nouvelle forme d'antisémitisme qui cache la haine sous la critique de la situation politique en Israel," affirme-t-il. Selon la municipalité de Prague, bien qu'il soit très probable qu'il s'agit d'une provocation, la législation tchèque ne permet pas de l'interdir. Les combattants contre le fascisme préparent donc une contre-manifestation. Ils apporteront de la cendre pour la verser symboliquement sur les têtes des nazillons.