Mein Kampf fait parler de lui

r_2100x1400_radio_praha.png

Iveta Irvingova n'a rien à voir avec le nazisme ; c'est une simple correctrice de maison d'édition. Il se trouve que c'est elle qui eut la tâche de corriger, avant sa publication, la fameuse version de Mein Kampf, qu'elle a dû lire en 12 heures seulement. Ce livre, nos auditeurs s'en souviennent, a été retiré des librairies et interdit pour propagation de la haine et du racisme. Jusqu'à présent rien de particulier, sauf que le père d'Iveta, comme en informe ce mercredi Lidové Noviny, n'est ni plus ni moins que le légendaire 311 pilote de la RAF, de son nom Jan Irving, qui a combattu Hitler pendant la Deuxième Guerre mondiale. Iveta Irvingova déclare : "Je pense que 99% des personnes seraient d'accord avec la publication de ce livre. Les uns seraient surpris, d'autres seraient choqués, mais tous le comprendront en tant que document historique. Le 1% restant correspond, bien sûr, à ceux qui, avec la publication d'un document historique ont voulu faire un procès politique".

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture