Nouveaux modèles Skoda

r_2100x1400_radio_praha.png

L'usine automobile Skoda auto Mlada Boleslav, vient de présenter deux nouveaux modèles, en Suisse. Alain Slivinsky vous les fait connaître maintenant.

Au salon automobile de Genève, Skoda Auto, qui fait partie du groupe Volkswagen, compte faire une bonne percée sur le marché de l'automobile. Le constructeur tchèque présente un nouveau modèle de la gamme Fabia, la nouvelle petite Skoda. Il s'agit de la Fabia Sedan, qui devrait être mise en vente au mois de mai de cette année. Cela veut dire que c'est un modèle à 4 portes, avec un coffre d'un plus gros volume - 438 litres. La Fabia Sedan est aussi un peu plus longue que la Fabia classique. Le modèle de bas de la Sedan sera équipé d'un moteur de 1,4 litres, d'une puissance de 50 kW. D'autres moteurs seront, naturellement disponibles. Il n'y a pas tellement de modèles de ce genre sur le marché. En Tchéquie, le seul concurrent sera la Renault Thalia. Le prix jouera, certainement, un rôle important. La Fabia Sedan devrait se situer en dessous des 300 000 couronnes (dans les 57 000 FRF) à la vente en Tchéquie. Selon le directeur technique de Skoda Auto, Wilfried Bockelman, elle pourrait très bien se vendre, en dehors de la Tchéquie, en Turquie ou en Finlande, où les petites berlines sont très demandées. Question image, on lui reproche un pare-chocs arrière trop bas. Mais cet avatar visuel est compensé par un très confortable chargement du coffre.

La véritable nouveauté de Skoda, au salon de Genève, c'est la grosse limousine, une gamme de voiture que Skoda n'avait pas fabriquée depuis l'entre-deux guerres ! A Genève, le constructeur tchèque présente un modèle d'étude, sous le nom de Skoda Montreux. Une grosse, dans le style des Audi A6 ou BMW de la série 5. Pas tellement de détails, le prototype exposé au salon, et jusqu'au dernier moment caché sous des bâches, a près de 5 mètres de long et ressemble beaucoup à la Volkswagen Passat. En République tchèque, la berline Skoda devrait remplacer les Tatra qui transportaient les dignitaires de l'ancien régime communistes. Après la Révolution de velours, elles furent remplacées par des voitures occidentales, ce qui conduisit à l'abandon de la fabrication des voitures dans l'usine Tatra. Cette dernière rencontre de graves problèmes depuis des années, et ne fabrique plus que des camions. Ils se sont créé une bonne renommée au Paris-Dakar. Revenons à la Skoda Montreux, son nom d'étude, pour l'instant. A Mlada Boleslav, où se trouve l'usine Skoda, on l'appelle Bohemia, mais elle pourrait bien aussi s'appeler Moldavia. Par quoi devrait-elle devancer ses concurrents ? Le directeur de l'usine, Vratislav Kulhanek est bref : par un plus grand espace intérieur. Par contre la Skoda Montreux, Bohemia ou Moldavia, ne devrait pas jouer sur le prix : pas moins de 600 000 couronnes - dans les 115 000 FRF, vente en Tchéquie, naturellement. Une limousine Skoda attendue depuis longtemps. L'usine arrivera-t-elle à vendre son image de marque, dans cette gamme. Espérons le, car elle en possède la tradition d'avant guerre.