Tennis - Wimbledon : pour Berdych et Vaidisova, ce n'était pas encore la bonne

Tomas Berdych, photo: CTK

Malgré de beaux parcours au cours de la quinzaine londonienne, Tomas Berdych et Nicole Vaidisova ont échoué en quarts de finale du tournoi de Wimbledon. Si chez les hommes, Rafael Nadal n'a laissé aucune chance à Berdych, Vaidisova, elle, regrettera longtemps son élimination contre Ana Ivanovic.

Tomas Berdych, photo: CTK
Les deux joueurs, âgées de 21 ans pour Tomas Berdych et de 18 ans pour Nicole Vaidisova, font assurément partie des grands et jeunes talents du tennis mondial promis à un bel avenir, mais l'un comme l'autre ne parviennent pas encore à concrétiser tous les espoirs placés en eux, et tout particulièrement lors des tournois du Grand Chelem. Le constat s'est de nouveau vérifié sur le gazon de Wimbledon, où tous deux ont échoué en quarts de finale.

Dans le tableau masculin, Tomas Berdych, tête de série n° 7, n'a rien pu faire contre Rafael Nadal, vendredi, balayé en trois sets (6-7, 4-6, 2-6) par l'Espagnol une nouvelle fois finaliste malheureux à Londres contre Roger Federer. Bien qu'en parvenant jusqu'en quarts de finale, le Tchèque ait amélioré d'un tour sa meilleure performance jamais réalisée dans une épreuve du Grand Chelem, il n'a toutefois pas été en mesure d'inquiéter un Rafael Nadal souverain et qui a su mieux s'adapter aux difficiles conditions de jeu qui régnaient sur le central. A l'issue du match, Tomas Berdych a d'ailleurs regretté que le vent ait quelque peu faussé l'affrontement :

Tomas Berdych, photo: CTK
« C'est désagréable de jouer dans ces conditions, car vous ne pouvez pas servir à 100 % comme vous le voudriez. Vous lancez la balle et le vent lui fait prendre une autre direction que celle voulue. Cela peut même être dangereux et entraîner une blessure si vous frappez sans retenue. Même si les conditions étaient les mêmes pour les deux joueurs, je pense que le vent a plus désavantagé moi que lui aujourd'hui, car je ne possède pas une frappe de balle aussi liftée que la sienne. Du coup, avec le vent, c'était vraiment difficile pour moi. »

Le tournant du match a sans doute été le jeu décisif de la première manche remporté par Rafael Nadal à l'issue duquel ce dernier a largement dominé les débats. Beau joueur, Tomas Berdych a reconnu les qualités de l'Espagnol :

Nicole Vaidisova, photo: CTK
« Grâce à ses dispositions physiques parfaites et ses frappes de balle très liftées, Nadal est capable de jouer et de s'adapter au vent qui ne le gène pas beaucoup. Il est capable de maintenir sa rotation et de ce fait ne commet pas beaucoup de fautes. Et puis lorsqu'il joue contre le vent, il est si fort physiquement qu'il est en mesure de peser avec toute sa force sur l'avancée de la balle. »

Forte physiquement, Nicole Vaidisova l'est assurément également chez les femmes. En revanche, elle semble l'être un peu moins mentalement. La Tchèque, tête de série n° 14 et tombeuse de la tenante du titre Amélie Mauresmo en huitièmes de finale, a de nouveau échoué au stade des quarts de finale, jeudi, contre la Serbe Ana Ivanovic (6-4, 2-6, 5-7). Alors qu'elle menait cinq jeux à trois dans la dernière manche sur le service de son adversaire, Nicole Vaidisova a gaspillé trois balles de match, permettant ainsi à Ana Ivanovic tout d'abord de recoller au score puis d'aligner trois autres jeux de suite pour s'approprier le gain de la rencontre et la qualification pour les demi-finales. Déçue, la Tchèque, déjà demi-finaliste cette saison à l'Open d'Australie puis quart de finaliste à Rolang-Garros, pouvait l'être d'autant plus qu'elle a offert la qualification sur un plateau à la Serbe en réalisant une double faute. Nicole Vaidisova attend donc toujours sa première participation à la finale d'une des quatre épreuves du Grand Chelem.